RSS

Secrets de NOCTURNE : le fanzine culte (13)

06 août

Image

Nocturne : le fanzine culte numéro 13

Éditrice : Marie Laporte.

Collaborateur français : Michaël Moslonka.

Comité de lecture : Fred Proulx,Chantal Houle, Benoit Bilodeau, Caroline Ouellet, Édith Paquette, Marjolaine Laporte, Michaël Moslonka, et Marie Laporte.

Directeur artistique : Hugues Perrin

Chroniqueur de cinéma : Fred Proulx et Christophe Girard.

Chroniqueur occasionnel :   Mathieu Fortin.

Chroniqueur de BD : François Pierre Bernier.

La chronique de son éMinence Malveillance :

L’Empereur Ghoule est tombé.

Enfin, oui enfin, sa chronique d’outre-tombe, est  à moi! Son éMinence passe sur le grill pas moins que nos 13 auteurs :

Son 1e sur le grill est Guillaume Voisine : Et si nous faisions un brin de causette sur le grill de nos tourments  éternels? Mais on publie pour se faire lire. Ça permet  en apparence d’assurer à l’auteur au moins, une certaine indépendance par rapport à son lectorat.

 Antre internet de Guillaume : (www.revue-brindeternite.com)

 

Puis au tour de Sophie Dabat: Bon  délions-lui la langue avec ces pinces chauffées au fer…rouge!  Pour qui j’écris, et bien pour moi voyons…Faut pas croire, un écrivain, c’est pas forcément pour les autres, partager sa vision du monde et tout le blabla…

Le repaire de Sophie (http://www.sophiedabat.com)

 

Au suivant! Claude Bolduc : Dis-nous tout, Maintenant toi, qui parle aux Morts. Je dirais bien que j’écris pour l’ensemble de l’univers, mais, dans les faits, je pense que j’écris surtout pour les morts qui, lorsque la nuit je cherche le sommeil, viennent me visiter, hantent ma chambre, m’observe et épient mes pensées.

Obscurité de Claude Bolduc : (http://chaudebolduc.tripod.com)

Continuons avec Valéry G. Coquant : Qu’en est-il de toi? Dans mon cas, pour qui écrire rejoint l’autre question : pourquoi écrire? J’écris d’abord pour moi, pour me purger du trop-plein. Ce sont des émotions diverses : coup de cœur, de gueule…

Ci-gît Valéry G. Caquant : http://www.aventure-littéraire.fr/auteur/Coquant.http

 

Qui se presse contre Mon tisonnier? Christophe Girard : Et alors, Mon mignon, pour qui écris-tu? Afin de répondre à cette question, je me permets de citer l’écrivain Jorge Luis Borges, qui  formule, d’une manière sobre et élégante, cette possible réponse qui me sied :( j’écris pour moi, pour mes amis et pour adoucir le cours du temps.

Croisez Erron Flyll là-bas : www.lassemblee.org

 

À qui le tour? Agitons les braises et voyons qui hurlera son identité! Gilbert Marquès : Adepte de la Multidisciplinarité, dévoile-toi, ou alors nous fouillerons tes entrailles!

Je suis un vieil homme qui a oublié de grandir et, comme un môme, j’aime les histoires. Toutefois, comme celles que l’on raconte finissent bien en général, et que moi, je n’aime pas les contes, j’ai préféré me mettre à écrire mes propres histoires.

Ici se lit Marquès Gilbert : http://www.nouvelles-persos.fr/auteurs/marquesg/marquesg.php

 

Au tour de Pierre-Luc Lafrance! Arrachons-lui les Maux de la bouche : J’écris essentiellement pour moi. En ce sens où j’écris d’abord et avant tout le type d’histoire que j’aurais envie de lire. Cela explique l’acte créateur premier. Par contre, cela ne justifie pas tout le travail qui mène à la réalisation d’un texte publiable.

Vous le trouverez : http://www.pllafrance.com/

 

À présent, voyons voir qui je tiens au bout de mon fouet : Caroline Lacroix : Maintenant que les présentations sont faites, si vous vous mettiez à table? Personnellement, si j’écris, c’est une suite logique de mon amour pour la lecture. Il faut écrire par plaisir, par besoin, et si on peut toucher et intéresser les autres, c’est génial.

Ciel internet de Caroline Lacroix : www.tetedanslesetoiles.blogspot.com

Quelle àMe sanguinolente allons-nous cuisiner à ce stage de la grillade littéraire? Jonathan Reynolds. : Je garde toujours à l’esprit que les amateurs et amatrices d’épouvante doivent en avoir pour leur argent. J’écris  pour plonger le lecteur dans une ambiance particulière, pour l’imaginer en train de vivre l’intrigue et d’en frissonner.

Limbes internet de Jonathan Reynolds : http://aveugle.wordpress.com

 

Ici, le temps est une éternité de folie! Avec Olivier Bidchiren : Et concernant la poléMique, Maître du temps? Au sujet de la polémique lancée, je dirais que ce fait m’inspirait une histoire fantastique, où les livres auraient une vie propre, puisque nous serions dans laquelle il n’y aurait plus s’auteurs et plus de lecteurs, mais seulement l’énergie de nous tous, qui donnerait naissance à des livres pouvant renverser une société, créer une révolution internationale.

Pour contacter Olivier Bidchiren : http://olivier.bidchiren.free.fr/

 

Oh, qui vois-je se retourner sous ce chapeau? Christian Perrot : Trêve de jacasseries, à toi (Indy). En fait, quand j’écris, je me contente de coucher sur papier les idées qui butent sans cesse contre ma boîte crânienne avec la ferme intention d’en sortir. Telles des abeilles enfermées, elles en deviennent même douloureuses si, par manque de temps, je ne puis les extraire de mon esprit pour leur redonner leur liberté.

Lisez Christian Perrot : http://christian-perrot.web44.net/

 

Autre auteur, autres  iMaginaires, autres Méfaits! À toi Mathieu Fortin : Et cette écriture? Pour qui? Explique-nous ça… pour qui ? Mais pour moi! Donc, pour ceux qui me ressemble, ces lecteurs boulimiques qui adorent avoir peur et se laisser transporter dans des histoires remplis d’émotions fortes et d’hémoglobine, d’action et de situations pas possibles.

Méandres internet de Mathieu Fortin : http://mathieufortin.bloqspot.com

 

Que les vers se régalent de Mon existence! Qui es-tu, Diane Descôteaux : Citoyenne du monde, née au Québec en 1956, je souhaite vivre aux quatre coins du globe et ne pas mourir avant 2056. Miam! Et voici ce que  pense une poète sous la torture! Pour qui j’écris? Et bien pour moi…et aussi je vous répondrai que j’écris depuis toujours.

Ermitage Internet : www.dianedescoteaux.com

Oh! Mais que vois-je, une quatorzième âMe qui frétille! Hé! Hé! Écoutons-la! Je parle ici de Patrick S. Vast : Maugrée-nous tes secrets : tout d’abord j’écris pour moi. Disons que j’écris avant tout ce que j’ai envie de lire. Finalement, je suis assez proche de Baudelaire et de Lovecraft,  ce qui est normal, puisque je les apprécie tous les deux. Ensuite j’écris pour mon épouse, qui me donne son avis.

Refuge internet de Patrick S. Vast : http://patricksvast.hautetfort.com

 

Ténébreux auteurs :

Stéphane Paul Prat : Son œuvre essentiellement fantastique.

Julien Blaeche : Il consacre depuis toujours ses loisirs à l’écriture.

Christian Perrot : Il se passionne pour le fantasy, la science-fiction, et le fantastique.

Michaël Moslonka : Nouvelliste, auteur de trois livres.

 

Sinistres chroniqueurs :

Hugues Perrin : est auteur de récits fantastiques, qui plongent le lecteur dans des univers sombres et mystérieuses.

Dominique Blain : Il s’intéresse dans les domaines de l’horreur, du fantastique, du paranormal, et de l’étrange depuis son plus jeune âge.

 

Mortels illustrations :

Bruno Laurent : page couverture

Sybiline : page 33,39

Thérèse Maheux : page 26

Jubo : page 23

Hugues Perrin : page 41, 50, 59

 

Noirs conspirateurs :

Hugues Perrin.

Caroline Ouellet.

Benoit Bilodeau.

Chantal Houle.

Édith Paquette.

Marjolaine Laporte.

Michaël Moslonka.

Marie Laporte.

 

 

Auteurs :

Stéphane Paul Pratt : La chaise électrique.

Julien Blaecke : Tout a un commencement.

Christian Perrot : Sylphide.

Michaël Moslonka. Le cœur sur la main,  page 41, 4e partie : de chanvre et de plombs.

                                                                                 Page 50,  5e partie : de paroles et d’excréments.

 

Une sombre promenade au cœur de la capitale parisienne :

1e partie : par Hugues Perrin.

Hugues relate divers faits qui viennent perturber la sérénité de certaines promenades romantiques de Paris des années 1630 aux années 1930.

La maison Trépanier : une histoire de hantise.

Par Dominique Blain.

La maison Trépanier a été construite au 19e siècle. Dès l’automne 1970, des manifestations plutôt étranges commencent à se produire. Des femmes dans la maison entendent  frappé à l’étage…oserez-vous chercher le no 13 pour savoir la suite…

About these ads
 
Poster un commentaire

Publié par le août 6, 2012 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :