RSS

Archives d’Auteur: aveugle

À propos de aveugle

Né à Bromptonville, dans la belle région de l'Estrie, Jonathan Reynolds est un auteur d'épouvante.

Horreur QC au Comic Con de Québec!

Vous adorez l’horreur? Vous aimeriez en connaître plus sur ce qui se fait ici, au Québec?

Agonies-Couverture

Samedi et dimanche prochain, La Maison des viscères sera au Centre des Congrès pour la première édition du ComicCon de Québec.

Comiccon-de-Québec

Je serai avec eux le samedi. À 15h, vous pourrez assister à une table ronde intitulée « Qui sont les maîtres de l’horreur au Québec? » Autour de la table, à part moi, il y aura les auteurs Ariane Gélinas, Frédérick Durand, l’éditrice de la revue Clair/Obscur, Anne-Marie Bouthillier, ainsi que l’auteur/éditeur, Frédéric Raymond.

9782923864235~v~Jardin_de_chair

Voici la description du panel:

15 h    Qui sont les maîtres de l’horreur au Québec? (salle 301b)
Qui, au Québec, est le roi du slasher, le maître de l’épouvante, le seigneur du gore? Quand a été écrite la première scène d’horreur québécoise? Quel livre est le plus sanglant? Comment se portent les monstres d’ici? Zombies, loup-garou, fantôme, cannibales… quelle place occupent-ils dans nos livres d’horreur? Un groupe d’auteurs et d’éditeurs passionnés par l’épouvante dressent le portrait de notre littérature d’horreur.

Couverture finale Anthologie

Aussi, pendant tout le ComicCon, vous pourrez découvrir les livres de La Maison des viscères, ceux des Six Brumes, incluant les nouveautés, dont l’hommage aux livres dont vous êtes le héros, l’anthologie de Brins d’éternité et le roman d’horreur Jardin de chair. Les revues Brins d’éternité et Clair/Obscur seront aussi sur place avec leurs dernières publications, dont le spécial gore de Clair/Obscur!

cover-specialgore

Le samedi exclusivement, vous pourrez rencontrer les auteurs Luc Dagenais, Ariane Gélinas, Jonathan Reynolds (c’est qui ce gars?) et Frédérick Durand. Dominic Bellavance et Frédéric Raymond seront présents les deux jours.

Oserez-vous découvrir l’horreur québécoise?

ExodesCover

 
Poster un commentaire

Publié par le octobre 22, 2014 dans Uncategorized

 

Terrificorama (et bien plus!) au Salon du livre de l’Estrie

Je serai présent cette semaine au Salon du livre de l’Estrie pour vous partager mes plus récents cauchemars :

1) Terrificorama (collection Zone Frousse / 8 à 12 ans)

Terrificorama

Résumé :

Pour la première fois, Amélie s’approche de Christophe-le-Geek, Zoé-la-Zombie et Georges- la-Bedaine. Dernièrement, elle a découvert leur projet méconnu, mais passionnant : une revue amateur contenant des textes et des photos sur les lieux supposément hantés de leur ville.Amélie a toujours adoré le surnaturel et les légendes urbaines. Ensemble, ils visiteront l’ancienne école primaire de la ville, abandonnée depuis longtemps. Et ce qu’on raconte sur cet endroit n’est rien comparé à ce qui s’y cache vraiment.

Ils auront peur. Vraiment peur.

Heures de signatures (KIOSQUE 320 – ADP) :

Jeudi 10h30 à 12h00 / 13h00 à 14h30

Vendredi 10h00 à 11h00

Samedi 12h00 à 13h00

2) 6, chalet des brumes / Dix ans d’éternité

 SixBrumes_6ChaletDesBrumes_PC

Collectif hommage aux livres dont vous êtes le héros

(en compagnie de Geneviève Blouin, Dave Côté, Luc Dagenais, Ariane Gélinas et Isabelle Lauzon)

SixBrumes_BrinsEternitePC

Anthologie célébrant les 10 ans de la revue Brins d’éternité

Ma nouvelle CENDRILLON ET LES SEPT PETITS LITS y figure parmi les 20 meilleures nouvelles de la décennie

Heures de signatures (KIOSQUE 416 – Éditions Les Six Brumes)

Jeudi 14h30 à 18h00

Vendredi 11h00 à 18h00

Samedi 14h00 à 17h00 / 18h00 à 21h00

3) Le rôdeur (écrit avec Pierre Labrie)

Le-rodeur

Résumé :

Après la mort de son père, Tommy sillonne les routes de l’Estrie et offre son aide aux gens en échange d’une nuit dans une grange, un cabanon, sur une galerie ou sur le divan du salon. Voulant fuir la puanteur de son enfance, il se retrouve aveuglément dans les traces du rôdeur. Tommy ne savait pas qu’aider, c’était aussi payer très cher de sa peau…

Heures de signatures (KIOSQUE 502 – Éditions Andara) :

Jeudi 19h00 à 20h30

Vendredi 19h00 à 20h30

Et n’oubliez jamais qu’en Estrie, la Légende de McNeil n’est jamais bien loin…

Signet 1

 
2 Commentaires

Publié par le octobre 13, 2014 dans Uncategorized

 

40 ans / 40 auteurs / 40 histoires

Artiste : Grégory Fromenteau

Artiste : Grégory Fromenteau

Bonne fête SOLARIS!

La revue Solaris fête ses 40 ans cette année !

40 ans de fictions, d’essais, de critiques et, surtout, de passion pour les littératures de l’imaginaire!

Pour l’occasion, l’équipe a demandé à 40 auteurs d’écrire une courte nouvelle : 40 ans, 40 auteurs… et j’en suis!

J’avais vraiment hâte de vous l’annoncer. J’ai préparé une histoire bien macabre pour l’occasion…

Voici la liste des auteurs qui ont accepté de participer à ce numéro spécial :

- Norbert Spehner,

- Richard Tremblay

- Daniel Sernine

- Michel Bélil

- Élisabeth Vonarburg

- Joël Champetier

- Esther Rochon

- Francine Pelletier

- Michel Lamontagne

- Jean Pettigrew

- Alain Bergeron

- Jean Louis Trudel

- Yves Meynard

- Claude Bolduc

- Natasha Beaulieu

- Hugues Morin

- Laurine Spehner

- Frédérick Durand

- Sylvie Bérard

- Julie Martel

- Éric Gauthier

- David Dorais

- Michèle Laframboise

- Christian Sauvé

- Pierre-Luc Lafrance

- Mario Tessier

- Michel J. Lévesque

- Brian Eaglenor

- Alain Ducharme

- Alexandre Babeanu

- Jonathan Reynolds,

- Philippe-Aubert Côté

- Ariane Gélinas

- Pascale Raud

- Luc Dagenais

- Guillaume Voisine

- Dave Côté

- Geneviève Blouin

- Josée Lepire

- Sébastien Chartrand

Bientôt chez votre libraire.

 
Poster un commentaire

Publié par le octobre 6, 2014 dans Uncategorized

 

Merci, lectrices et lecteurs du Saguenay!

Merci beaucoup lectrices et lecteur du Saguenay!

Aperçu de la terrifiante Zone Frousse (remarquez la main pendue de mon fan no.1)

Aperçu de la terrifiante Zone Frousse (remarquez la main pendue de mon fan no.1)

Beaucoup d’entre vous sont venus me rencontrer au Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean la semaine dernière… et après deux jours, il ne me restait plus d’exemplaires, sur place, de mon nouveau roman jeunesse TERRIFICORAMA!  :-)

Le mardi soir, mes éditrices me montraient pour la première fois mon p'tit nouveau.

Le mardi soir, mes éditrices me montraient pour la première fois mon p’tit nouveau.

C’est plutôt rare que les quatre auteurs de la collection ZONE FROUSSE sont réunis… alors nous en avons profité pour prendre une photo de famille.

Marilou Addison, un chauve échappé de l'asile, Amy Lachapelle et Keven Girard.

Marilou Addison, un chauve échappé de l’asile, Amy Lachapelle et Keven Girard.

Mais comme dans toute bonne famille, il y a parfois des discussions plus animées que d’autres…

Arrêtez! Je vous jure que ce n'est pas moi qui ai libéré les morts-vivants!

Arrêtez! Je vous jure que ce n’est pas moi qui ai libéré les morts-vivants!

Un gros merci à Sylvie Marcoux et toute l’équipe du Salon du livre de Saguenay-Lac-Saint-Jean. Et aussi à vous, qui avez osé vivre la terreur avec TERRIFICORAMA!

 
Poster un commentaire

Publié par le septembre 30, 2014 dans Uncategorized

 

Terrificorama au Saguenay

Cette semaine, je serai présent au Salon du livre de Saguenay-Lac-Saint-Jean. Et TERRIFICORAMA, mon tout nouveau roman d’épouvante jeunesse (pour les 8 à 12 ans) m’accompagne.

Terrificorama

Résumé : Pour la première fois, Amélie s’approche de Christophe-le-Geek, Zoé-la-Zombie et Georges- la-Bedaine. Dernièrement, elle a découvert leur projet méconnu, mais passionnant : une revue amateur contenant des textes et des photos sur les lieux supposément hantés de leur ville.Amélie a toujours adoré le surnaturel et les légendes urbaines. Ensemble, ils visiteront l’ancienne école primaire de la ville, abandonnée depuis longtemps. Et ce qu’on raconte sur cet endroit n’est rien comparé à ce qui s’y cache vraiment.

Ils auront peur. Vraiment peur.

Pour les plus courageuse et courageux : oserez-vous venir me rencontrer?

Voici mon horaire de signatures :

Jeudi 25 septembre

Vendredi 26 septembre

Samedi 27 septembre

Dimanche 28 septembre

 
Poster un commentaire

Publié par le septembre 23, 2014 dans Uncategorized

 

Une fin de semaine de rêve (…ou de cauchemars?)

Quand j’étais au primaire, on parlait de Freddy Krueger dans la cours d’école. J’étais sûr qu’il existait et que si je m’endormais, il allait venir me tuer.

Puis, mon grand-frère m’a expliqué que c’était un personnage fictif, que ce n’était qu’une série de films de peur.

Quand même, au club vidéo de Bromptonville, les pochette de VHS m’effrayaient.

Vers 8 ou 9 ans (si ma mémoire est bonne), un ami de mon grand-frère avait apporté le 3e (A Nightmare on elm street 3 : Dream Warriors) et j’étais super content d’enfin voir ce que c’était vraiment.

Nightmare-on-Elm-Street-3

J’avais adoré autant que j’avais eu peur. Là, dans la cours d’école, on en parlait encore plus. Et on voulait en voir plus aussi. Le genre de l’horreur commençait déjà à me fasciner, à prendre racine en moi. Autant, j’en avais peur, autant je voulais continuer.

Mais c’est vraiment quand j’ai vu le premier, l’original, qu’il s’est passé quelque chose en moi.

Noes

J’avais 13 ans, je regardais des Friday the 13th, des Halloween, des Alien, des Evil Dead… mais c’est A Nightmare on Elm Street (1984) qui allait devenir mon film préféré et ce, dès le premier visionnement. J’avais eu vraiment peur. L’histoire est excellente, originale et représente pour moi une critique des travers de la société. L’ambiance est unique, onirique (par la musique et les décors). Les personnages sont vrais, vivants (pas seulement de la chair à couteaux). Nancy, la personnage principale, est encore une ado au début du film mais au fil des scènes et des cauchemars qu’elle affronte, elle devient une adulte qui se tient debout et qui n’a pas froid aux yeux. Ce n’est pas une victime qui se sauve éternellement, non, elle veut découvrir la vérité, déterrer le passé pour comprendre et organiser une manière de régler le problème, de vaincre cet être de cauchemar qui a assassiné ses ami(e)s. Et le monstre, Freddy Krueger, est inoubliable.

LWS - Nancy

À 14 ans, j’ai acheté la VHS en français (Les Griffes de la nuit) au club vidéo (elle était en dessous du comptoir, à 13$). Je l’ai regardé très souvent avec des amis. Et à chaque écoute, je découvrais de nouveaux détails, de nouvelles subtilités, le film m’habitait davantage. Et je me reconnaissais de plus en plus dans le personnage de Nancy, pour moi, c’est un modèle de courage.

Après toutes ces années, c’est toujours mon film préféré. Et la VHS est toujours en bon état. Et maintenant, elle est autographiée.

La consécration de ma VHS.

La consécration de ma VHS.

Parce qu’en fin de semaine, je suis allé au Montréal Comic Con pour rencontrer :

1) Robert Englund (Freddy Krueger)

Quand il m'a vu avec mon chandail de Jason, il m'a lancé à la blague avec sa voix de Freddy : WROOOOONG SHIRT!!!

Quand il m’a vu avec mon chandail de Jason, il m’a lancé à la blague avec sa voix de Freddy : WROOOOONG SHIRT!!!

2) Heather Langenkamp (Nancy Thompson)

Nous avons bien ri en prenant cette photo : elle me disait : GO, STRANGLE ME! (Vas-y, étrangle-moi). Et moi, je n'osais pas, je ne voulais pas faire mal à Nancy...

Nous avons bien ri en prenant cette photo : elle me disait : GO, STRANGLE ME! (Vas-y, étrangle-moi). Et moi, je n’osais pas, je ne voulais pas faire mal à Nancy…

3) Amanda Wyss (Tina Grey, meilleure amie de Nancy)

Tina, la première victime de Freddy, est vraiment gentille et m'a assurée que je n'étais pas un fan trop envahissant (fiou!) Non, mais on ne sait jamais avec un geek! ;-)

Tina, la première victime de Freddy, est vraiment gentille et m’a assurée que je n’étais pas un fan trop envahissant (fiou!) Non, mais on ne sait jamais avec un geek! ;-)

Et je ne pouvais pas passer à côté de ce moment inoubliable, cette photo de famille pour célébrer les 30 ans de mon film préféré :

Sur cette photo, la première de toutes que j'ai prise, j'étais tellement nerveux que je ne respirais plus. :-)

Sur cette photo, la première de toutes que j’ai prise, j’étais tellement nerveux que je ne respirais plus. :-)

Aussi. je suis allé leur parler et faire autographier ma fameuse VHS. Et ils sont vraiment gentils tous les trois : j’ai jasé un bon 5 minutes avec chacun d’eux (et un peu plus avec Heather que j’avais croisé à la conférence de presse, le jeudi midi… et qui me reconnaissait à chaque fois qu’on se voyait. You, again?)

À la conférence de presse du jeudi midi, j'avais les jambes molles et le coeur qui battait à cent milles à l'heure!

À la conférence de presse du jeudi midi, j’avais les jambes molles et le coeur qui battait à cent milles à l’heure!

Quelques exemples :

- Robert Englund m’a dit que j’avais de la passion dans les yeux. Il m’a demandé ce que je faisais dans la vie. Quand je lui ai dit que j’écrivais des histoires de peur et que c’était en bonne partie grâce à ce film, il m’a souhaité du succès dans ce qui me passionnait. J’en ai eu les larmes aux yeux.

- Heather Langenkamp savait que j’étais un gros fan du film alors, souriante, elle m’a demandé de chanter avec elle la comptine que les enfants fredonnent sur la légende urbaine de Freddy :

Même si je la connais par coeur en français et en anglais, je me concentrais fort pour ne pas me tromper. Ce n'est pas tous les jours que Nancy nous demande de la chanter avec elle...

Même si je la connais par coeur en français et en anglais, je me concentrais fort pour ne pas me tromper. Ce n’est pas tous les jours que Nancy nous demande de la chanter avec elle…

- Amanda Wyss m’a demandé de lui apprendre quelques mots en français (Cauchemar, Griffes…). Elle n’étais jamais venu à Montréal et était très contente de voir des fans québécois si passionnés par ce qu’ils ont fait il y a 30 ans…

J’ai assisté à leur conférence sur le 30e anniversaire du film. J’étais dans la première rangée, juste en avant d’eux (pour une fois, il n’y avait pas un grand jack assis devant moi pour me cacher la vue… non, mais, tsé, quand on est petit…) pour entendre les anecdotes qu’ils nous partageaient sur le tournage, selon les questions du public.

J’ai aussi assisté à la représentation du film I AM NANCY, avant laquelle Heather disait quelques mots et faisait tirer des exemplaires du DVD. Et, comme c’était ma fin de semaine, j’en ai gagné un! Il suffisait de répondre à des questions. Celle à laquelle j’ai répondu est : de quelles couleurs sont les fleurs sur le pyjama de Nancy? Facile : rose et vertes (avec un peu de jaune au milieu). C’est un excellent documentaire pour les fans, dans lequel pour une fois, on ne parle pas de la Freddymania mais de la possibilité d’une Nancymania. Parce que, je suis d’accord, Nancy est aussi importante que Freddy : oui, il est plus populaire, c’est sûr, c’est le méchant et il est cool. Mais c’est comme pour Dieu/Le diable, Docteur Loomis/Michael Myers, Ripley/Alien…, c’est le ying et le yang. L’équilibre parfait. Le monstre et celle qui l’affronte.

Je pourrais en parler pendant des heures. Je m’en souviendrai toujours. Je ne regrette pas un seul instant de ma fin de semaine. Pour moi, c’est comme si ça bouclait une boucle, comme de rencontrer des muses (merci à Philippe-Aubert Côté pour avoir trouvé les mots justes qui expliquent ce que j’ai vécu).

30 ans de cauchemars… en une fin de semaine de rêve!

***

En bonus, j’ai serré la main et jasé un peu avec Georges A Romero, Ken Foree, Tracy Lords, Danny Glover, The Soska Sisters et Katharine Isabelle.

UN IMMENSE MERCI ET BRAVO À L’ÉQUIPE DU MONTRÉAL COMICCON!!!!!

 
13 Commentaires

Publié par le septembre 15, 2014 dans Uncategorized

 

Vous êtes invité(e)s!

10636247_10154778057805314_73042058523280408_n

 

QUOI :

LANCEMENT des publications de l’automne 2014 des éditions Les Six Brumes et du numéro 39 de la revue Brins d’éternité.

QUAND :

Samedi le 11 octobre / Dès 17h00

OÜ :

L’Amère à boire / 2049 rue Saint-Denis, Montréal

POUR QUI :

Pour les gens qui aiment la littérature de l’imaginaire

POURQUOI : 

Pour rencontrer des auteurs, éditeurs, lecteurs, artistes et extraterrestres passionné(e)s

*

DÉTAILS

 

 

 
2 Commentaires

Publié par le septembre 1, 2014 dans Uncategorized

 
 
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.