RSS

Archives Mensuelles: juillet 2009

Un petit bouquet de lectures

On me pose parfois la question « Est-ce que vous faites des critiques? ». Oui. Je veux dire : oui, en dehors de celles que je mets en ligne ici, sur ce blog.

Revue Solaris no.168 : 1) Blaze de Richard Bachman/Stephen King et 2) Nightside t.3 – La complainte du rossignol de Simon R. Green.

Revue Solaris no.169 : 1) Les Exilés d’Héloïse Côté et 2) Le bon, la brute et le mort-vivant de Kim Harisson.

Revue Solaris no.170 : La nuit soupire quand elle s’arrête de Frederick Durand.

Revue Solaris no.171 : Démences de Graham Masterton.

http://www.revue-solaris.com/

Et bientôt, pour les lecteurs de la revue Clair/Obscur, vous pourrez lire les critiques des oeuvres suivantes :

Kyra de Léa Lamarche, éditions Coup de tête.

Noires Nouvelles de Michel J. Lévesque, éditions Intouchables.

L’Arracheur de rêves de Pierre-Luc Lafrance, éditions La Veuve Noire.

http://revue-clairobscur.blogspot.com/

Prenez note que les auteurs Michel J. Lévesque et Pierre-Luc Lafrance seront présents au Congrès Boréal 2009 : une autre excellente raison pour ne pas manquer cet événement unique!

Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le juillet 31, 2009 dans Uncategorized

 

Selon Patrick Senécal, l’enfer sera sur Internet!

Dans quelques temps, le prochain roman de Patrick Senécal enflammera les tablettes des librairies. Hell.com, comme le laisse supposer son titre, aura un lien avec l’Internet. Du peu que j’en sais, l’histoire tournera autour de riches gens d’affaires qui se réunissent sur un site secret pour… Il faut le lire pour découvrir de quels actes déments il est question dans les pages du prochain opus du maître de l’horreur québécoise. Comme plusieurs le savent, je suis un fan de Senécal (et ceux qui ne le savaient pas l’ont remarqué dans ma nouvelle Inspire-moi! de la revue Clair/Obscur no.5 : Spécial Patrick Senécal) et je suis de ceux qui vont acheter le livre à sa sortie. Selon le site internet des Éditions Alire, la date de sortie est le 27 août. Quels secrets déterrerons-nous de ce site maudit?

En parlant de site, il n’y a pas que l’enfer qui soit révélé sur Internet mais également d’autres secrets… Vous pouvez maintenant connaître la programmation complète du Congrès Boréal 2009 (8 et 9 août) : http://www.congresboreal.ca/

J’y serai présent tout le long de l’événement en tant qu’auteur invité. Je serai animateur pour la table ronde « Frontière entre l’ici et l’ailleurs » à laquelle participeront Dominic Bellavance, Caroline Lacroix, Pierre-Luc Lafrance et Élisabeth Vonarburg.

La frontière entre l’ici et l’ailleurs, Samedi à 11h

Entre le connu et l’inconnu, l’ici et l’ailleurs, se trouve une frontière qui isole les êtres vivants des autres mondes, que ce soit des planètes étrangères ou encore des univers parallèles. Toutefois, lorsque cette frontière est transgressée, cela conduit inévitablement à la découverte et à la rencontre d’êtres nouveaux. De plus, ces voyages vers l’inconnu permettent de surpasser l’isolement et la solitude au profit de l’exploration de l’ailleurs. Parfois, cela produit la perte des origines, et l’ailleurs devient un nouveau lieu d’isolement. Bref, comment peut-on interpréter la frontière qui sépare l’ici et l’ailleurs ? Où se trouve la limite ? Est-ce réellement possible de la transgresser

Aussi, je serai participant à la table ronde « La mort et le rêve dans le récit fantastique » aux côté de Claude Bolduc, Pierre-Alexandre Bonin et Mathieu Fortin. La discussion sera animée par Serena Gentilhomme.

La mort et le rêve dans le récit fantastique, Samedi à 20h00

À la fois fascinants et terrifiants, la mort et le rêve sont des sujets caractéristiques du fantastique et de l’horreur. Fortement liés, ils représentent l’inconnu dans tout ce qu’il a de plus terrible, une zone d’ombre entre le jour et la nuit, la vie et la mort. Qu’y a-t-il au-delà du voile du sommeil? Mondes oniriques, enfers grouillants et fantasmes débridés, pour ne nommer que ceux-là…

Si de nombreux écrivains comme Lovecraft, Poe et Dick ont exploité ces thèmes avec brio, ils peuvent cependant trop facilement tomber à plat dans les mains d’un auteur maladroit. Quels sont les pièges à éviter pour ne pas sombrer dans le cliché, tout en utilisant le plein potentiel évocateur de la mort et du rêve?

* * *

Le Congrès Boréal 2009 : une ouverture unique sur l’imaginaire québécois. J’y serai. Et vous?

 
5 Commentaires

Publié par le juillet 29, 2009 dans Uncategorized

 

C’est du plagiat!!!

Mais non, voyons : ce n’est qu’un extrait du site du Congrès Boréal :

PRIX BORÉAL

Boréaliens, faites vos choix!

Boréaliens, boréaliennes,

Le congrès Boréal approche à grands pas, et une de ses composantes essentielles est la remise des Prix Boréal, prix populaire qui vise à reconnaître ce qui s’est fait de mieux en science-fiction, fantasy et fantastique d’ici au cours de l’année précédente.

Le vote à proprement dit aura lieu lors du congrès, les 8 et 9 août prochains.

Mais pour rendre la tâche un peu plus facile aux votants, le Prix Boréal comporte une étape de présélection, durant laquelle tous (même ceux qui ne sont pas inscrits à Boréal) peuvent recommander jusqu’à cinq choix dans chacune des cinq catégories pré-sélectionnées des Prix. Les dix choix les plus populaires dans chaque catégorie figureront sur le bulletin de vote distribué aux membres du congrès.

Pour faire vos choix, remplissez le formulaire en-ligne et choisissez jusqu’à cinq romans, nouvelles, critiques, artistes ou fanéditeurs de l’an 2008. Vous avez jusqu’au lundi 3 août pour faire votre présélection.

http://www.congresboreal.ca/

 
Poster un commentaire

Publié par le juillet 27, 2009 dans Uncategorized

 

Les enfants aiment la cruauté!

J’ai terminé ce matin la lecture du roman « Un automne écarlate » de François Lévesque, nouvel auteur chez les éditions Alire. Le personnage principal, Francis, a huit ans et tente de survivre à l’enfer quotidien de la cours d’école, là où la cruauté envers les plus faibles règne, là où les rapports de force s’établissent. Si seulement la grosse Sophie pouvait le laisser tranquille, si seulement son père pouvait enfin « rentrer de vacances » et si seulement il ne faisait pas d’horribles cauchemars la nuit… Selon sa mère, il écoute trop de films d’horreur dans le sous-sol de la maison. Mais Francis sait que ces films ne peuvent pas lui faire de mal. En fait, ils l’aident, tels des documentaires, à comprendre un tueur qui hante le paisible village de Saint-Clovis. Est-ce vraiment un être humain qui tue tous les enfants du coin?

J’ai adoré ce livre. L’histoire est mené avec brio, les références à l’univers des films d’horreur est un véritable délice pour un amateur d’épouvante comme moi et le personnage de Francis devient rapidement attachant. Le contexte des années 80 dans lequel baigne l’intrigue a satisfait mon imaginaire de lecteur nostalgique (j’adore les années 80). La plume de Lévesque se révèle d’une surprenante fraîcheur. Un style qui coule… comme du sang d’une victime. Un seul petit tic que je recommanderais à l’auteur de corriger pour la prochaine fois, ce sont les très nombreux adverbes qui envahissent les phrases, les pages. Sinon, tout est parfait. J’ai vraiment hâte au tome 2, car oui, il y aura une suite que j’ai hâte de dévorer… Un nouvel auteur à suivre, pour les amateurs de noir, de frissons!

http://www.alire.comUnautomneecarlate

 
Poster un commentaire

Publié par le juillet 24, 2009 dans Uncategorized

 

Nelligan, Verlaine et cie ne lui arrivent pas à la cheville!

J’ai relu ce matin « Le vent tout autour » de l’auteur québécois Pierre Labrie et j’en pense la même chose qu’à ma première lecture : c’est excellent! Il s’agit d’un recueil de poésie qui se lit comme un roman, tous les poèmes étant reliée et suivant une trame narrative qui met en scène deux adolescents (un gars, une fille), en quête d’eux-mêmes.

Je dois avouer que je ne suis pas un grand lecteur de poésie. Habituellement, je trouve ça un peu pédant… ce qui n’est pas du tout le cas ici.

Extrait : « parce que nous sommes devenus nous/ il y a désormais notre exposé d’un rêve/le nôtre/dessous la lumière du jour/un rêve abstrait aux yeux des autres »

Le livre se lit dans un souffle, comme un coup de vent rafraîchissant, qui nous fait découvrir une autre poésie. Une poésie qui vient des tripes et du coeur. Des poèmes qui parlent. Labrie a une très belle plume et il réussit à évoquer des images fortes, des sentiments profondément humains, en peu de mots. Je vous recommande « Le vent tout autour » sans hésiter.

Extrait : «je comprends cette image du monde qui descend sur ta joue»

Vous n’aimez pas la poésie? Lisez-le immédiatement, vous changerez d’avis. Vous avez des ados à la maison qui considèrent ça téteux? Après leur lecture, ils en redemanderont, ils vous diront : « Enfin, de la poésie qui torchent! Qui dit les vraies affaires! »

« Le vent tout autour », par Pierre Labrie, est publié par Les éditions de la Bagnole, dans la collection Parking.

 
2 Commentaires

Publié par le juillet 17, 2009 dans Uncategorized

 

Et vous, haïssez-vous les femmes?

Dernièrement, je me suis permis une petite sortie au cinéma. Ça faisait un bout de temps que je n’y étais pas allé. Et je suis allé voir le film « MILLÉNIUM : Les hommes qui n’aiment pas les femmes », adaptation du livre de Stieg Larsson. Je n’avais pas lu le livre (En général, je n’aime pas beaucoup suivre les courants de masses qui conduisent les gens à dire d’un seul truc : C’EST BON, C’EST BON!,  en oubliant les mille autres trucs qui existent à côté et peuvent être aussi bons sinon meilleurs), je n’avais donc aucune attente particulière. Et je dois avouer ici, sur ce blog, que j’ai adoré. Wow! Enfin, un thriller qui surprend, qui prend aux tripes avec des personnages vraisemblables, auxquels on s’attache facilement (ni des héros, ni des anti-héros… des êtres humains sensibles, torturés par leurs démons intérieurs, comme vous et moi). Les acteurs sont vraiment talentueux (Michael Nyqvist et Noomi Rapace). On y croit. Les dialogues aussi sont vrais. Ça ne sonne pas théâtral ou plus grand que nature.

Ça faisait des années que je cherchais un excellent suspense, quelque chose qui puisse accoter Le Silence des Agneaux, dans mes goûts de cinéphile. Et bien, je l’ai trouvé alors que je ne le cherchais plus vraiment. Il ne me reste plus qu’à lire la trilogie, mais ce ne sera pas de sitôt vu mes nombreuses piles de livres à lire. Je vous le recommande, si vous êtes prêts pour une enquête qui vous tiendra sur le bout de votre chaise jusqu’à la toute fin…

Millénium : les hommes qui n’aiment pas les femmes. Un film de Niels Arden Oplev. Présentement en salle.

 
2 Commentaires

Publié par le juillet 9, 2009 dans Uncategorized

 

Lovecraft se retournerait dans sa tombe!

Mais ce serait pour adopter une position plus confortable afin de continuer la lecture d’une bande dessinée géniale : FALL OF CTHULHU : THE FUGUE. Ce premier tome d’une série représente un véritable délice pour tous les amateurs des écrits de H.P. Lovecraft car il en offre une adaptation originale tout en demeurant fidèle. Si vous ne connaissez pas cet auteur, c’est un bon moyen d’entrer en contact avec son univers sombre et mystérieux. Et si vous en êtes un fan, comme moi, et vous allez dévorer ce comic book et en redemander ensuite! Les illustrations sont superbes, l’intrigue est surprenante, le personnage principal est attachant… Je vous le recommande sans hésitation! À part si vous avez peur des Grands Anciens?

Fall of Cthulhu : The fugue / publié par Boom! Studios

www.boom-studios.com

 
3 Commentaires

Publié par le juillet 8, 2009 dans Uncategorized