RSS

Éloge un peu maladroite des racines…

18 Août

Je viens d’une petite ville du nom de Bromptonville, tout près de Sherbrooke, dans la belle région de l’Estrie. C’est beau. J’en suis très fier.  C’est important, pour moi, d’être fier de mes racines, du petit coin d’où je viens.

C’est pourquoi la plupart de mes histoires récentes se déroulent dans cette région à la nature flamboyante (après une période de 6 ans pendant laquelle j’ai arpenté les régions imaginaires de Silent Valley et d’Innstown, je décide maintenant de situer mes intrigues dans les lieux réels.)

Alors, toutes les nouvelles qui sont au sommaire de Horrifique no.66 (spécial Jonathan Reynolds) se déroulent à Bromptonville.

Mon prochain roman, Déguisements à vendre, publié aux éditions Z’ailées dans la collection Zone Frousse, se déroule à Sherbrooke, la reine des Cantons de l’Est.

Ma prochaine nouvelle à paraître dans Clair/Obscur – spécial Zombies no.2 se déroule également à Sherbrooke.

Et l’intrigue de deux autres nouvelles acceptées ailleurs (suspense, suspense!) se situe dans cette région qui m’est chère.

Vous n’y êtes jamais allé? Je vous le conseille. Vous aimeriez sûrement découvrir la beauté des paysages, la chaleur des gens et la culture estrienne (arts, gastronomie, histoire,…

Question de vous faire entrevoir mon petit coin de pays, je partage avec vous une courte et un peu maladroite (mais qui vient du coeur) éloge que j’avais composé il y a longtemps sur Bromptonville, publiée dans un petit recueil pour célébrer la culture de cette ville (paru en 2001, si ma mémoire est bonne).

Bromptonville en quatre temps

Bromptonville estivale

Aujourd’hui, le soleil partage sa bienveillance avec Bromptonville.

Je le sens.

Au cœur d’un parc verdoyant, un groupe d’enfants savoure la vie.

Je les salue.

Leurs parents dansent sous les pétales d’un chapiteau.  J’entends la musique, celle du temps clément.

Le parfum de la célébration.

Me mêlant aux couleurs de la fête, je chante ma fierté.  Je sais que, dans quelques temps, les arbres perdront leurs cheveux.  Ce changement ne m’effraie pas.  Je garde la tête haute.  Des idées naissent dans mon esprit.  Elles germeront en projet, en œuvre.

Aujourd’hui, Bromptonville est heureuse.

Bromptonville automnal

Aujourd’hui, des nuées de feuilles mortes voguent au sein de Bromptonville.  Le vent frais et puissant chatouille mon visage, embrase mon âme.  Je rêvasse, continue ma promenade.  Mes pensées s’évadent dans la grisaille du ciel.  Bientôt, la pluie m’accompagnera, diluant le décor m’entourant.  Sur la virginité de cette toile, je libérerai ma créativité.  On y verra une cité sans mur, une cité au peuple fier.  Une œuvre divine, véritable.

J’y crois.

Le ciel commence à pleurer.  De joie, pas de tristesse.  De nombreuses personnes s’approchent de moi.  Des enfants, des femmes, des hommes.  Les larmes de l’averse nous purifient.  Nos yeux s’ouvrent.  Les nouveaux venus apprécient ma création naissante.  Ensemble, nous allons bâtir cette ville divine, véritable.

Aujourd’hui, Bromptonville est imaginative.

Bromptonville hivernal

Aujourd’hui, un majestueux tapis blanc maquille Bromptonville.  Dans la chaleur de mon foyer, je réfléchis au passé, à nos accomplissements.  À présent, notre projet repose sous les pleurs glacés de Mère Nature.  Mon esprit patine sur ce miroir.  J’y vois le reflet d’une promesse.  Nous réussirons, si nous y croyons tous ensemble.  Je sais que, tel le légendaire Pheonix, notre œuvre renaîtra de ses cendres.  La neige    Espoir face au futur.

Aujourd’hui, Bromptonville est rêveuse.

Bromptonville au révei

Ce matin, je respire la renaissance de Bromptonville.  Moi aussi, je m’éveille.  Mon cœur s’ouvre.  J’écris quelques lignes.  Les autres peignent.  Enfants, femmes, hommes, tous unis.  Nous créons, nous réinventons Bromptonville, la cité sans mur.  L’œuvre divine du peuple fier.

Aujourd’hui, Bromptonville est humaine.

Elle l’a toujours été.

Comme une amie.

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le août 18, 2009 dans Uncategorized

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :