RSS

Archives Mensuelles: octobre 2009

Avez-vous votre déguisement pour l’Halloween?

Je vous suggère cette boutique bien particulière qui n’ouvre ses portes que trois jours par année : les 29, 30 et 31 octobre. Terreur garantie!

 

DÉGUISEMENTS À VENDRE, collection Zone Frousse

 

Détails : http://www.zailees.com/index.php?option=com_content&view=article&id=139&Itemid=149

***

Critique de Radio-Canada : http://www.radio-canada.ca/audio-video/pop.shtml#urlMedia%3D/Medianet/2009/CBGA/0000c81c_20091022_170151.asx&promo%3DZAPmedia_Telejournal&duree%3Dcourt

(2 minutes 40)

***

Critique du blog Le Temps des Passions : http://patisabelle.blogspot.com/2009/10/deguisements-vendre.html

***

Et vous? Avez-vous eu peur?

1030501-gf

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le octobre 30, 2009 dans Uncategorized

 

La légende de McNeil : aujourd’hui

La légende de McNeil hante l’Internet!

http://www.6brumes.com

 
2 Commentaires

Publié par le octobre 19, 2009 dans Uncategorized

 

Dissections

Dissections de mes romans et quelques critiques (excusez-moi pour la mise en page défaillante…)

Titre : Ombres

Genre : Roman fantastique

Année de publication : 2002

Éditeur : Les Six Brumes

Plus d’informations : www.6brumes.com

Résumé : William, jeune auteur, conduit sa chevrolet. En route pour Silent Valley, il recherche sa créativité perdue. Mais de vieux souvenirs croisent son chemin et le plongent dans les abîmes de son inconscient. Lorsqu’il se retrouve seul au fond du gouffre, son manque d’inspiration cède la place à des cauchemars plus ténébreux. Ceux-ci fracassent son esprit. Sa mémoire se fragmente. Au coeur de la nuit, William est tourmenté. Parviendra-t-il à reconstituer la mosaïque de ses souvenirs pour comprendre le présent? Et à sortir des griffes de ces créatures obscures, les Ombres?

Critiques

«Jonathan Reynolds sème la discorde dans notre esprit avec une efficacité indiscutable. Et tandis qu’on essaie de comprendre, on s’accroche aux chapitres pour démêler cet imbroglio.»  – Côté Blogue

« Des Ombres porteuses d’espoir. » — La Tribune

« L’écriture de Reynolds surprend en permanence le lecteur, et on peut le soupçonner d’aimer le dérouter un tant soit peu. Ses histoires nous invitent à pénétrer au plus profond de leur imaginaire. C’est à chaque fois un puzzle à reconstituer, une ligne que l’on ne suit pas en toute tranquillité, en proie aux fantômes du passé des personnages. C’est un fantastique longtemps insinué, qui s’invite dans un quotidien, et lorsque tout bascule, on est forcément chamboulé. » — Phenix Web

« Avec un style littéraire convenant tout à fait au genre du fantastique, Ombres est un roman qui se lit dans le doute persistant, entre la conscience et l’inconscience C’est une œuvre riche en images (…) Nombre de phrases seraient à citer pour leur ingéniosité et l’univers qu’elles créent. » — Main Blanche

***

Titre : Nocturne
Genre : roman d’horreur
Année de publication : 2005
Éditeur : Les Six Brumes
Plus d’informations : http://www.6brumes.com

Résumé : L’automne recouvre de sommeil la ville d’Innstown. À l’aube de la célébration de la fête d’Halloween, le vent glacial s’insinue dans les sombres ruelles. Des fissures du passé surgissent, peu à peu, de terribles secrets enfouis, oubliés.

Aude, collégienne traquée, tente d’échapper à l’horreur. Bientôt, des visions l’assaillent, l’entraînent au cœur d’une spirale macabre. Comment s’en sortir, sinon en affrontant la vérité?

John, prisonnier des mailles d’une sinistre intrigue, ne dispose que de ses talents de détective pour assembler les pièces d’un cruel casse-tête. Celui qu’il n’avait jamais voulu résoudre, l’affaire ultime. La logique sera-t-elle suffisante pour vaincre l’obscurité?

Comment parvenir à déchiffrer les anciens mystères d’Innstown, sinon en unissant leurs forces : le rêve et la réalité ? Ils devront faire vite.

Bientôt, Nocturne renaîtra de ses cendres.

Assisterez-vous à son réveil ?

Critiques

« Nocturne est écrit avec un souffle certain. Les chapitres courts, qui portent souvent le nom d’un personnage du livre, donnent une envie irrésistible de poursuivre la lecture. La peur n’est pas toujours au rendez-vous, mais lorsqu’elle frappe, elle frappe solidement. »
— Voir Estrie

« Ce bijou d’épouvante saura vous glacer le sang et peut-être hésiterez-vous à ouvrir la porte le soir du 31 octobre. »
— Le collectif

« Plus terrifiant que Massacre à la Tronçonneuse… LE roman de l’Halloween 2005! »
— Génération Rock, 104,5 FM

« Une lecture haletante, des frissons, une critique acerbe de la société et nous offre une nuit d’Halloween… terrifiante! »
— À l’heure du thé

«Un grand et beau roman fantastique, à lire, à découvrir. »
— Phénix Web

« Un bon roman d’horreur qui plaira aux lecteurs amateur de films d’horreur. »
— Revue Brins d’Éternité

« Jonathan Reynolds sait faire peur, et moi quand on me fait peur, j’adore! »
— Revue Horrifique

« Si l’on a parfois l’impression que Reynolds étire un peu trop la sauce au détriment de l’action, c’est pour mieux surprendre quelques pages plus loin. »
— Revue Clair-Obscur

***
Titre : La légende de McNeil
Genre : novella fantastique
Collection : Nova
Année de publication : 2008
Éditeur : Les Six Brumes
Plus d’informations : http://www.6brumes.com

Résumé : L’horreur est sans frontières.

Que vous soyez à Crystal Lake ou dans le Canton de Brompton, une 13e journée de vendredi maudit, elle peut vomir une abomination d’une fissure de la Terre ou conjurer une créature du ciel pour venir hanter vos rêves, à jamais.

En Estrie, terre défrichée depuis moins de deux siècles, les racines du mal poussent toujours.

Dans les recoins obscurs de la campagne, ses crocs écumants attendent la venue de ses proies, jeunes, naïves et avides d’aventures. À l’orée des bois, d’où les cris de ses victimes passées s’échappent, une Bête ancienne et maléfique rôde.

Marie et ses amis, adolescents passionnés par la vie et déchirés par l’émotion de l’âge ingrat, vont à la rencontre de son histoire, dans l’espoir d’affronter leurs peurs et de vaincre leurs démons.

Ici, la Mort est une Légende.

La Légende de McNeil.

Critiques

«Reynolds a un style, selon moi, unique. Et il le prouve très bien dans ce court texte qui ravira les amateurs d’étrange ou d’horreur. J’aime ces phrases courtes, précises qui semble avoir été construites avec un perfectionnisme soigné. La fin m’a laissé perplexe et faut dire que j’adore ça. Un auteur émergent, croyez-moi, qui n’aura pas fini de vous surprendre. Retenez bien son nom!»

– Côté BLogue
« Cette novella fantastique de Jonathan Reynolds est fort bien menée et s’avère – somme toute – plutôt efficace. »
— Revue Solaris

« Les amateurs de fantastique dévoreront donc La légende de McNeil d’une seule bouchée, d’une vive croquée.»

— La Nouvelle

« Si l’intrigue générale de La légende de McNeil n’est pas sans rappeler certains classiques de Lovecraft, on ne glisse pas dans le pastiche : Reynolds parvient à conserver un style qui lui est propre, autant au niveau de la construction de l’intrigue et du développement des personnages que de l’écriture elle-même. »

— Revue Brins d’Éternité

***
Titre : Silencieuses
Genre : Recueil de nouvelles fantastiques
Année de publication : 2008
Éditeur : Les Six Brumes
Plus d’informations : http://www.6brumes.com

Résumé : Huit histoires silencieuses

Dans tous les recoins du monde, des forêts les plus obscures aux villes étouffées par la multitude, toutes les histoires se terminent dans le silence. Graves et mélancoliques, recouverts de sang et de sentiments, les inquiétants récits de Silent Valley et d’Innstown confirment l’indicible horreur qui précède l’apaisement de la souffrance.

Visiteur de l’étrange, William Petersen vous invite à l’accompagner sur les sentiers du passé et de la nostalgie, à la recherche de ces précieux moments de l’existence vécus dans l’ombre de la Grande Faucheuse.

Dans les enceintes glacées de la ville d’Innstown ou dans les champs desséchés du village de Silent Valley, la sensualité, la passion et la fraternité luttent pour conserver leur vigueur. Sur leur route se dressent de nombreux obstacles : esprits, revenants, morts-vivants et déments secouent la barrière du réel, exigeant le droit de renaître au monde et de déchaîner l’enfer sur terre.

Huit récits à dévorer… avant qu’il ne soit trop tard.

Préface de Claude Bolduc (Les yeux troubles, Histoires d’un soir, Là-haut sur la colline)

Silence rural, Silent Valley

Deux solitudes
illustration de Julie Ray

Là où meurent les rails
photographie de Jonathan Reynolds

En silence
illustration de Thérèse Maheux

Scareman
illustration de François Pierre Bernier

Silence urbain, Innstown

Oubliée
illustration de Steve Bolduc

Après les larmes
photographie de Fanny Ménard

Ephémère No. 11
illustration de Marie-Ève Comtois

13, chemin de l’église
illustration de Adeline Lamarre

Critiques

«Chacune de ces nouvelles est un plaisir à lire et le style de Reynolds se prête bien à ce qu’il raconte. La structure de ses récits me plait particulièrement, car la majeure partie de chacune des histoires sert à établir l’ambiance, à entrouvrir la porte. Puis, alors que les personnages sont bien campés et que l’on sent l’horreur toute proche, l’auteur ouvre grande la porte et laisse libre court à l’épouvante pure et dure. Superbe.»
– Qwarcks du Cryptonomiblogue
« Il s’agit probablement de l’œuvre la plus achevée de Reynolds. »

— Revue Brins d’Éternité

« Cet auteur sait comment nous amener une nouvelle se terminant de façon silencieuse. Toutes les personnes adorant le genre de l’horreur, parfois même du macabre, ne le liront que d’un trait. (…) De mon côté, je lui transmets un silence de satisfaction! »

– Info-culture.biz
***
Titre : Épitaphes
Genre : Recueil de nouvelles fantastiques
Année de publication : 2008
Éditeur : Les Éditions Z’ailées
Plus d’informations : http://www.zailees.com

Résumé : Huit nouvelles à faire frémir. Huit histoires surprenantes qui percutent l’esprit.
Épitaphes signe la fin des mystères qui se sont déroulés dans les villages de Silent Valley et Wood’s Fall ainsi que dans la ville d’Innston créés par Jonathan Reynolds.

Blondes, rousses, noires.
Saisons de lilas
Cornes en moins
Elle, sous la pluie
L’autre surface
Fragments
Huit, comme le temps qui file…
Épitaphe

Critique

«Des récits qui marquent au fer rouge et qui vous hanteront longtemps…»
– Côté Blogue
« Un excellent moyen de lire certaines nouvelles qui ne sont déjà plus disponibles. (…) D’un point de vue anthologique, le choix des nouvelles est pertinent, puisqu’il présente une mosaïque diversifiée et satisfaisante des publications de Reynolds. »

— Revue Brins d’Éternité

***

Titre : Cris de sang
Genre : Roman d’épouvante jeunesse
Collection : Zone Frousse
Année de publication : 2009
Éditeur : Les Éditions Z’ailées
Plus d’informations : http://www.zailees.com

Résumé : Miriam ne parvient pas à détacher son regard de la place déserte à sa gauche. Depuis le début de l’année, à tous les jours de classe, ce pupitre et cette chaise sont occupés par Ève.

– Moi, je sais ce qu’il lui est arrivé, chuchote Lily, assise derrière Miriam.

– Qu’as-tu dit?

– Je sais ce qui est arrivé à Ève. Le croque-mitaine l’a enlevée la nuit dernière…

C’est impossible, pense Miriam. Après tout, les monstres n’existent pas.

N’est-ce pas?

Critiques

« Reynolds a du métier, ça parait. J’ai particulièrement aimé la fin, étonnante et audacieuse; pour une fois qu’un roman jeunesse ne célèbre pas l’amitié victorieuse ; c’est même le contraire.»
– Côté Blogue
« L’intrigue est bien ficelée, l’écriture est adéquate pour cette tranche d’âge et le suspense incite à tourner les pages. »
– La plume volage
 
3 Commentaires

Publié par le octobre 16, 2009 dans Uncategorized

 

Plus mortel que la grippe H1N1 et meilleur que Patrick Senécal!

Je parle ici du roman d’horreur « Le Protocole Reston » de l’auteur Mathieu Fortin, publié chez les éditions Coups de tête. Je l’ai acheté aujourd’hui et je viens de terminer de le lire : c’est génial!

Ça, c’est un bon roman d’horreur!

Et en plus, c’est le premier roman de mort-vivants québécois.

Vous aimez les zombis? C’est pour vous. Vous aimez les personnages attachants? C’est pour vous. Vous n’aimez pas les gros romans? C’est pour vous.

Ça se lit d’une traite tellement le suspense est efficace, de courts chapitres qui ne nous laissent aucun répit. Et c’est épeurant, je vous le garantis. Pourquoi? Parce qu’on s’attache aux  personnages et qu’on ne veut pas les voir mourir. Pas besoin de 800 pages pour mettre sur pied une bonne histoire qui offre des clins d’oeil aux films du genre mais également et surtout des surprises bien pensées. Je vous le dis : lisez-le, c’est un des meilleurs romans d’horreur québécois que j’ai lu.

Voici le résumé et la couverture :

http://www.coupsdetete.com/index.php?id=23

 
11 Commentaires

Publié par le octobre 14, 2009 dans Uncategorized

 

Table 2

Et vous voici maintenant à découvrir le contenu de la table no.2 :

Table 2

–         Roman d’épouvante « Rage » de David Moody, publié chez Milady : 3$

–         VHS « Securité nationale » (avec Martin Lawrence : 1$

–         VHS « Balade sauvage » (avec Martin Sheen et Sissi Spacek) : 1$

–         Roman thriller « Le quartier des oubliés » de Madeleine Robitaille, publié chez De Mortagne : 3$

–         VHS « Bienvenue à Pleasantville » : 1$

–         VHS « La septième prophétie » : 1$

–         Livre « Stephen King : 30 ans de terreur » d’Hugues Morin, publié chez Alire : 3$

–         Coffret 3 VHS « Buffy the vampire slayer : the slayer chronicles » : 3$

–         Revue Cinefantastique vol.22 no.4 (février 92) – Silence of the lambs : 1$

–         Revue Cinefantastique vol.21 no.3 (décembre 90) – Dark Shadows : 1$

–         Revue Cinefantastique vol.14 no.2 (déc/jan 83-84) – The dead zone : 1$

–         Revue Cinfantastique vol.25 no.5 (oct 1994) – Tim Burton : 1$

–         VHS « Calender girl (V.F.) » (avec Jason Priestley) : 1$

–         VHS « Frissons 3 » : 1$

–         Fanzine Yume Dream (Mangas québécois) Vol.1 no.1 : 1$

–         Comic books WitchBlade nos.13-19 et 21-32 : 1$ chaque ou 10$ lot.

–         VHS « Peines d’amour perdues » (de Kenneth Branagh) : 1$

–         VHS « Le charme discret de la bourgeoisie » (de Luis Bunuel) : 1$

–         Comic books Fathom nos.0-6 : 1$ chaque ou 5$ lot.

–         VHS « Return of Darmajin » (classique d’horreur japonais) : 1$

–         Revue Safarir, septembre 2003 (José vs Freddy) : 50 cents.

–         Comic book The dark tower (S. King) no.1 : 1$

Quelque chose vous intéresse?  La marchande, une jeune et séduisante femme vous annonce qu’elle part bientôt… alors hâtez-vous! 😉

 
3 Commentaires

Publié par le octobre 12, 2009 dans Uncategorized

 

Marché aux puces d’Innstown!

Bienvenue au marché aux puces d’Innstown!

Pour ceux et celles qui ont lu mon livre « Silencieuses », vous avez déjà entendu parler de ce lieu où se dénichent mille et une trouvailles, dans la nouvelle Oubliée.

Ici, vous pourrez trouver un peu de tout… mais commençons par la table no.1 (Veuillez noter que les frais de poste ne sont pas inclus aux prix indiqués)

TABLE No.1

– Roman fantastique jeunesse «Le secret des brumes» de Michel St-Denis, publié chez Vents d’Ouest éditeur (Prix du livre M. Christie) : 1$

– Roman d’épouvante « La malédiction de Bethany » de Robert McCammon, publié chez Milady : 2$

– fanzine Horrifique no.49 (contenant entre autre une nouvelle de Mathieu Fortin) : 1$

– fanzine Horrifique no.57, 58, 59, 60 (spécial Zombies en 4 parties) : 1$ chaque

– Roman jeunesse «Pellicules-Cités » de Jacques Lazure, publié chez Québec-Amérique : 1$

– Roman jeunesse « Aller/Retour » de David Schinkel et Yves Beauchesne, publié chez Pierre Tisseyre : 1$

– Recueil de 4 nouvelles jeunesse « La vie est une bande dessinée » de Denis Côté, publié chez Pierre Tisseyre : 1$

– fanzine La Petite Bibliothèque Bleue no.4 (contenant ma nouvelle «Cinquante Cents») : 1$

– fanzine La Petite Bibliothèque Bleue no.5 (contenant ma nouvelle «Sans titre» et la nouvelle «Celui qui ne faisait jamais de fautes» de Guillaume Voisine) : 1$

– fanzine La Petite Bibliothèque Bleue no.6 (contenant ma nouvelle «Cette porte» et la nouvelle «En attendant Louise» de Guillaume Voisine) : 1$

– fanzine La Petite Bibliothèque Bleue no.7 (contenant ma nouvelle «Derrière le chalet» et la nouvelle «Magie Contact» de Guillaume Voisine) : 1$ (4 exemplaires)

– Roman de science-fiction «Les Écueils du Temps» de Daniel Sernine, publié aux Éditions Alire (finaliste Prix Jacques Brossard) : 3$

– Roman de fantasy «Les Exilés » de Héloïse Côté, publié aux Éditions Alire : 3$

– fanzine L’ascaris no.4 (février 2005) contenant des nouvelles de Edouard Hardcore (également connu sous le nom Edouard H. Bond). : 1$

– Roman d’épouvante jeunesse «Terreur au camp d’hiver», de l’auteur Zachary Icks, publié aux Éditions Z’ailées (coll. Zone Frousse) : 3$

– Roman d’épouvante jeunesse « La nuit du vampire » de Denis Côté, publié chez La courte échelle : 1$

– Roman d’épouvante jeunesse «Aux portes de l’horreur» de Denis Côté, publié chez La courte échelle : 1$

– fanzine Clair/Obscur no.6 : Spécial Zombies (nouvelles de Dave Côté/Guillaume Voisine et Alain Jetté) : 1$

– Recueil de nouvelles d’épouvante jeunesse «Contes de Minuit» de J.B. Stamper, publié aux Éditions Héritage : 1$

– Recueil de nouvelles d’épouvante jeunesse «Histoires d’horreur pour nuits blanches» de Q.L. Pearce, publié aux Éditions Héritage : 1$

Et voilà, c’est ce qu’il y avait sur la Table no.1… Si quelque chose vous intéresse dans le lot, faites-moi signe!

Rendez-vous à la Table no.2!

 
7 Commentaires

Publié par le octobre 10, 2009 dans Uncategorized

 

Deux

Deux liens importants

1) Salon du Livre de l’Estrie

http://www.salondulivredelestrie.com/

J’y serai le samedi 17 octobre et dimanche 18 octobre.

2) Page du roman « Déguisements à vendre »

http://www.zailees.com/index.php?option=com_content&view=article&id=139&Itemid=149

Mon nouveau livre aux Éditions Z’ailées.

Voilà! 🙂

 
Poster un commentaire

Publié par le octobre 10, 2009 dans Uncategorized