RSS

Archives Mensuelles: janvier 2010

Une nouvelle victime de McNeil!

C’est par ici :

http://cryptonomidhulck.blogspot.com/2010/01/la-legende-de-mcneil-de-jonathan.html

 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 28, 2010 dans Uncategorized

 

Sept points

Un bref billet pour vous tenir au courant :

1) Mon prochain roman (chez les Éditions Z’ailées) « La nuit du tueur » ne verra pas le jour au printemps mais à l’automne 2010 finalement.

2) Si tout va bien, mon prochain roman dans la collection Zone Frousse (toujours chez les Z’ailées) devrait également voir le jour à l’automne 2010.

3) Vers la fin de 2009, j’ai soumis un manuscrit chez un autre éditeur. J’attends des nouvelles de ce côté-là.

4) Je suis en train de retravailler un deuxième manuscrit pour cet éditeur-là, que je vais lui soumettre dans le courant du mois de février.

5) J’écris un premier jet pour un troisième manuscrit pour ce même éditeur. Je me dis qu’il y aura au moins un des trois qui pourra l’intéresser. Soumission prévue : dans le courant du mois d’avril.

6) Je vais sans doute participer au concours annuel de la revue Solaris.

7) C’est ça qui est ça, fini le niaisage! 🙂

 
9 Commentaires

Publié par le janvier 23, 2010 dans Uncategorized

 

Les secrets de la Lune

Vous aimez les contes mais vous ne connaissez pas encore Éric Gauthier?

Informaticien défroqué, il a préféré suivre la voie de la Lune, il est devenu conteur, romancier, nouvelliste, et un fragment de la Trinité derrière Fractale Framboise (http://www.fractale-framboise.com/) On l’aurait aussi aperçu, telle une ombre furtive, quelque part entre ici et la Lune

Abandonnez pour un instant l’écran de votre ordinateur et rendez-vous chez votre libraire préféré pour vous procurer « Feu Blanc : Contes de la Lune », son plus récent recueil de contes fantastiques

Vous aurez en main tout un univers, tapissé des magnifiques illustrations de Tom Fowler et de la musique d’Étienne Loranger.

Publié l’automne dernier chez Planète Rebelle (le même éditeur qui avait publié son précédent livre « Terre de pigeons » en 2002), ce petit bouquin renferme non seulement les meilleurs contes que j’ai pu lire en 2009 mais également un CD tout en atmosphères, tout en ambiances, sur lequel sa voix parfois sympathique, parfois mystérieuse, mais toujours chaleureuse, nous transporte dans son imaginaire, là où des événements bien étranges se déroulent…

Découvrez les secrets de la Lune, découvrez pourquoi Lucien est devenu fou, découvrez la relation insolite d’une pieuvre et d’une fourmi, découvrez les trésors d’un vendeur itinérant…

La plume de Gauthier est mature, maîtrisé et précise ; ses personnages aussi attachants que mystérieux et ses lieux, des lieux que l’on croyait bien connaître, se révèlent empli de secrets, des secrets que la Lune nous dévoile un à un.

Découvrez « Feu Blanc », ce petit bijou d’un des meilleurs conteurs québécois, et vous ne regarderez plus jamais la Lune de la même façon.

À lire dès le crépuscule, tout près de la fenêtre… tout près d’Elle.

Oh! J’y pense! Juste avant de passer chez votre libraire favori, jetez un petit coup d’œil à l’univers d’Eric Gauthier sur son site internet, ça en vaut le détour :

http://ericgauthier.net/

 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 14, 2010 dans Uncategorized

 

Demain…

… je posterai une nouvelle critique d’un autre auteur québécois!

C’est un rendez-vous!

 
1 commentaire

Publié par le janvier 13, 2010 dans Uncategorized

 

À BORD MOUSSAILLONS!!!

Au printemps 2009, l’audacieuse maison d’édition Coups de tête a publié le dernier né de Stéphane Dompierre (auteur de Un petit pas pour l’homme, Mal Élevé ainsi que Jeunauteur – tome 1). De lui, je n’avais lu que Jeunauteur – tome 1 que j’avais adoré : à la fois drôle et vrai (avis aux écrivains/aspirants/curieux : lisez-le!).  Lorsque j’ai vu la couverture attrayante de Morlante, je savais que j’allais le lire.

Je dois avouer qu’habituellement, je n’affectionne pas les histoires de pirates, il y en a trop, c’est comme les vampires. Mais là, je me suis dis : « oh! Dompierre qui s’essaie dans ce genre… Ça devrait être intéressant! »

L’intrigue débute dans la cale d’un bateau anglais, alors que Morlante écrit une autre histoire sous un de ses nombreux pseudonymes. Bien entendu, le capitaine du bateau se fout éperdument qu’il soit écrivain : ce qu’il attend de lui, c’est qu’il se batte! Parce que Morlante sait aussi bien manier les machettes que la plume, sinon mieux! De toute façon : « On ne marque pas son époque en écrivant des livres, mais en tranchant des gorges. »

Lorsque j’ai lu Morlante, de Stéphane Dompierre, je savais dès les premières phrases que j’allais passer un sacré bon moment! En quelques lignes, le style de Dompierre m’a convaincu : quel roman ça allait être! Et j’ai su pourquoi de nombreux lecteurs aiment son écriture : je vais aller lire ses premiers livres sans faute.

J’étais dans l’autobus entre Québec et Sherbrooke et le trajet m’a semblé se déroulé plus vite qu’un claquement de doigt… C’est certain : j’étais en compagnie du pirate le plus original et intéressant que j’ai jamais vu (ou lu, enfin…)

IN-CA-PA-BLE d’abandonner le livre, je devais continuer!

Tout au long de ma lecture, je riais et je m’exclamais (et c’est plutôt rare de ma part quand je lis, je suis plutôt silencieux…) face aux scènes d’action vraiment efficaces, aux réflexions sur le monde et sur l’écriture, face aux personnages haut en couleur et à leurs réactions inattendues… et je vous le dis : ce ne sont pas des petits pirates téteux de films familiaux!

Action! Comédie! Intertextualité! Violence et gore! Critique sociale! Sexe! Pirates! Tout ça dans le même livre! Que demander de plus? Une tête qui explose parce qu’une pirate ultra sexy a fait feu avec deux fusils en même temps sur les tempes d’un salaud? Il y a de ça aussi! Alors, qu’attendez-vous? Moussaillons! Êtes-vous prêts à embarquer dans un voyage sans compromis, où la bière et le sang coulent à flot? Choisissez vos armes et tapez dans le tas!

Une seule chose à rajouter : merci, Stéphane Dompierre, pour m’avoir fait naviguer avec Morlante, dans ce road movie trash et surprenant!

À quand le film? Grindhouse Pirates!

Bon, en parlant de pirates, ça me donne le goût d’aller écouter l’album Black Hand Inn du groupe allemand Running Wild.

Morlante

Stéphane Dompierre

Publié chez les Éditions Coups de tête

154 pages

 
10 Commentaires

Publié par le janvier 10, 2010 dans Uncategorized

 

Un abominable lutin!

La dernière fois qu’il a été vu, c’est ici :

http://www.sixbrumes.com

 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 9, 2010 dans Uncategorized

 

Je tue

Aussi débile que ça puisse paraître, on me demande de temps en temps de déchirer des livres et de les jeter à la poubelle. Oui, oui, des livres neufs qui ne seront pas lus par personne, qui auront donc été imprimés pour rien.

Je travaille comme libraire depuis un bout de temps et , malgré le nombre parfois impressionnant d’exemplaires que je dois éliminer, je ne m’y habitue pas. Je me sens vraiment ignoble de faire ça.

C’est pourquoi je vous en parle ici, pour partager ma frustration face à ce non-sens.

Ce sont des invendus, victimes de la surconsommation, de notre système de capitalisme à outrance. On a juste à tous les acheter, ils ne périront dans tes mains! Mais non, car on en aura encore plus sur les tablettes… Cercle vicieux. Et bien entendu, c’est interdit de les partager avec des pauvres ou des écoles ou autres…

Je suis librairie et je tue des livres.

Ces quelques phrases ne sont pas de la fiction, c’est une tranche de vie, une tranche de mort.

Je suis un tueur qui aime les livres. Mon désir est de ne plus tuer.

 
17 Commentaires

Publié par le janvier 8, 2010 dans Uncategorized