RSS

B(9)

12 Août

Épisode 9

Parce qu’ils l’ont l’affaire, les italiens!

Je n’ai pas le temps d’atteindre la première table que j’entends des pas derrière moi. C’est PM.

—    Je m’excuse de t’avoir crié après, me dit-il, l’air désolé.

Je lui donne une tape amicale sur l’épaule.

—    C’est pas grave, on est des amis, non?

Je suis content, les choses vont s’arranger. Et ce sera la belle journée que c’aurait dû être dès le commencement. Sans les charognards dans nos roues. Même Larry Cohen se pointe, un début de sourire sur les lèvres. Il ne dit rien mais s’avance vers la première table. C’est bon signe. Nous l’imitons, sous le regard curieux du vendeur qui a sans doute assisté à toute la scène dans la voiture. Tant pis. Je me fous des apparences. De toutes façons, c’est la dernière fois qu’il me voit. Il doit au moins être dans sa fin quarantaine vu la grisaille dans ses cheveux et sa moustache fournie. Les bras croisés, il semble content de nous voir. A-t-il eu d’autres visiteurs avant nous? On dirait bien que non.

—    Salut les jeunes! Si vous aimez les films, vous êtes à la bonne place.

—    On en mange, que je lui réponds. Surtout les cassettes.

Son sourire s’élargit et je remarque des fossettes apparaître aux coins de ses yeux. Il semble vraiment fier qu’on ne soit pas des jeunes avides des dernières technologies.

—    Je suis ben content! Les derniers qui sont passés m’ont traité de vieil arriéré, que plus personne n’avait de vidéo de nos jours.

Qu’est-ce que je disais? Ce bonhomme est vraiment attachant. Il nous comprend. On le comprend.

—    On les emmerde, que je réplique. Nous, on avait hâte de revenir ici.

—    Vous êtes déjà venu?

—    L’an passé. C’est ici qu’on avait fait les meilleures trouvailles pour nos collection, explique Larry Cohen, en sortant de son mutisme.

Enfin! Il est guéri lui aussi!

Le festin de l’horreur se présente à nous : des VHS, des VHS et encore des VHS! Il doit y en avoir au moins mille! J’oublie tout le reste, plus rien n’existe que les films devant mes yeux. L’adrénaline (enfin!), cette sensation me revient, après tant de déception!

Je laisse mon regard se promener sur les titres. Quelques Vendredi 13, Freddy et Halloween (ils sont très bons, mais je les ai déjà), Killer Klowns from other space (il était comique celui-là), Le retour des morts-vivants 1 et 3 (Tiens… où est le 2?), quelques Dario Argento en français (je vois du coin de l’oeil PM ramasser Suspiria et Phenomena), Les mutants de la deuxième humanité (Celui-là, je le prends, un bon série B comme seuls les italiens peuvent en faire), Macabre (Quoi!? Le premier film de Lamberto Bava en français! Je le prends, le cœur battant. Je ne pensais même pas qu’une version française existait…)

Mes mains tremblent, je sens que je n’en suis pas à ma dernière surprise. Si seulement toute ma vie avait été aussi simple que ce moment-ci. (Je n’aurais pas le coffre arrière de la voiture plein d’armes.). Mais non, il faut toujours que les gens compliquent les choses. La passion aussi simple ne peut pas vivre assez longtemps, ce qui fait vivre c’est l’argent. Dans la vie, mon gars, il faudra que tu grandisses, que tu fondes une famille, que tu tondes ta pelouse le samedi après midi. Et tu verras, avec les responsabilités, tu mettras rapidement tes films au placard…

Ta gueule! (Pourquoi la voix de mon père me revient chaque fois que je suis content?) Fuck cette vie casée. Fuck la platitude d’adulte. Je suis qui je suis et j’ai le droit de vivre un petit moment de jouissance en voyant des VHS et non devant la moue d’un enfant (je n’aime pas les enfants). À chacun ses passions! Justement, j’y retourne : L’abîme des morts-vivants (un autre chef-d’œuvre italien!) et oh…

Un cri me tire de ma transe. C’est Larry Cohen. Qu’est-ce qui se passe?

— JE N’Y CROIS PAS ! s’exclame-t-il.

Mon ami a les bras dans les airs, il tient une cassette dans ses mains comme s’il s’agissait d’un lingot d’or. Je devine comment il se sent. Il vient de trouver ce qu’il cherchait depuis longtemps (il n’y a qu’un collectionneur pour comprendre cette émotion bien précise. Il ne faut pas confondre avec désir de consommation. Non, un collectionneur sait exactement ce qu’il veut. Le consommateur achète impulsivement sans savoir.).

—    C’est quoi? lui demande PM, sans doute aussi intrigué que moi.

—    Je vous l’avais dit qu’il existait : La taverne sanglante, avec Hulk Hogan! Regardez!

Un coup de tonnerre me fait sursauter. Le temps semble se figer pour quelques secondes. Puis, la poitrine de Larry Cohen explose en un flot sanglant.

————————————————————————————————

Rendez-vous le 15 août pour l’épisode 10… mais surtout pour le bain de sang qui va commencer!

Publicités
 
5 Commentaires

Publié par le août 12, 2010 dans Uncategorized

 

5 réponses à “B(9)

  1. Donald Plante

    août 13, 2010 at 3:59

    « Dans la vie, mon gars, il faudra que tu grandisses, que tu fondes une famille, que tu tondes ta pelouse le samedi après midi. Et tu verras, avec les responsabilités, tu mettras rapidement tes films au placard… »

    La passion fait vivre. Les responsabilités et le traintrain quotidien tue les gens et en font de bons citoyens zombifiés.

    La seule petite chose que j’ai à ajouté est pour le titre. Le nom d’une nation ou d’un peuple doit s’écrire avec une majuscule, mais une minuscule pour l’adjectif qualificatif. La seule exception que je connais, et qui est rarement respectée, est pour la Thaïlande. En français, « Thaïlandais » est le peuple et « thaï » l’adjectif. Donc, dire ou écrire « cuisine thaïlandaise » est une erreur.

    Bref, je m’égare un peu. Vivement que le sang coule!

     
  2. aveugle

    août 13, 2010 at 3:01

    Merci pour les bons mots et pour la précision! 🙂
    Le sang va couler le 15 août.

     
  3. Donald Plante

    août 13, 2010 at 8:08

    Finalement, le film La taverne sanglante existe-il vraiment? :p

     
  4. aveugle

    août 16, 2010 at 1:47

    L’ami d’un de mes amis l’aurait déjà aperçu dans un marché aux puces, celui de Bromont, si ma mémoire est bonne…

     
  5. Donald Plante

    août 17, 2010 at 4:27

    Ah, d’accord. :p

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :