RSS

Mon retour dans les territoires de l’imaginaire!

26 Sep

Mon retour vers un passé pas si lointain.

Ce mardi, je monterai à bord d’un autobus qui me mènera jusqu’au Saguenay, une des plus belles régions de notre Québec. Un endroit où vit un peuple fier, où la nature côtoie les villes, les villages et surtout où l’imaginaire rayonne avec une énergie hors du commun.

C’est vraiment ce que je pense, ce ne sont pas des paroles en l’air. J’y ai vécu il y a plusieurs années. Et oui : j’ai été pendant un an, de l’été 1999 à l’été 2000, un saguenéen d’adoption. Et j’en garde de très beaux souvenirs. Mes promenades dans l’ancienne ville de Chicoutimi, dans les nombreux boisés qu’elle recèle, les projets en cinéma à l’UQAC, la gang d’amis, la beauté des filles, mes escapades à Jonquière, à Arvida, mes balbutiements en histoire de l’art, en photographie, en théâtre (moi aussi, j’ai attendu GODOT…), la première fois que j’ai fait l’amour (et oui! J), mon premier appartement, avec mon bon ami Guillaume Houle, mes émissions à la radio étudiante (la seule radio entre deux toilettes!), mon premier spectacle de Metal extrême (NecronomicoN / Soul of Darkness) au Bunker, mon premier spectacle de Black Metal (dans un sous-sol d’église à Jonquière… Guillaume Houle et moi étions maquillé en conséquence, de sorte que plusieurs personnes dans la foule étaient sûres qu’on faisait partis d’un groupe qui jouerait ce soir-là), les lettres manuscrites en guise de correspondance avec mes amis de l’Estrie (ben oui, les courriels existaient mais je n’étais pas fort là-dessus)… Et je pourrais en dire tellement plus.

Vraiment, j’ai adoré cette courte mais intense période dans cette belle région. Et à chaque fois que j’y retourne, une fois l’an, je ressens un petit pincement au cœur, une douce nostalgie qui m’envahit. Ce bonheur qui me fait sourire à chaque fois, vous pourrez le voir si vous passez par le Salon du Livre de Saguenay cette semaine.

Du 30 septembre au 3 octobre

Centre des congrès Holiday Inn Saguenay

Voici, en théorie où et quand je serai :

Kiosque des Éditions Six Brumes :

Jeudi : 13h00-14h00

Vendredi 11h00 – 12h00, 13h00 – 14h00

Samedi 11h00-12h00, 13h00-14h00

Dimanche : 11h00 – 12h00, 13h00 – 14h00.

Kiosque des Éditions Z’ailées :

Jeudi:    14h à 15h

Vendredi:    9h à 10h  et  19h à 20h

Samedi:    10h à 11h

Dimanche:    10h à 11h  et  14h à 15h

Mais en pratique, je serai tout le temps sur place entre les deux kiosques, pour qu’on puisse partager notre passion commune de l’imaginaire, de la lecture.

Au plaisir de s’y croiser, dans ce présent qui me rappelle un si beau passé.

Pour plus de détails sur le Salon du Livre de Saguenay : http://www.salondulivre.ca/

Et sur Ville de Saguenay : http://www.ville.saguenay.qc.ca/

Publicités
 
6 Commentaires

Publié par le septembre 26, 2010 dans Uncategorized

 

6 réponses à “Mon retour dans les territoires de l’imaginaire!

  1. Philippe-Aubert Côté

    septembre 26, 2010 at 5:01

    Maintenant, ma ville d’origine sera connue comme celle où le maître de l’horreur du Québec a fait l’amour pour la première fois… :-)Je ne sais pas si le maire actuel apprécierait cette association fortement publicitaire… 🙂

    La preuve est faite: Chicoutimi engendre des monstres (moi), en abrite d’autres (la grande dame de la SF) et en fait passer beaucoup du côté obscur(J.)…

    🙂

    Blague à part, cela fait un bail que je n’ai pas vu le salon du livre du Saguenay. La dernière fois (2008), il m’avait semblé qu’ils avaient beaucoup rétréci par rapport au début des années 2000.

     
  2. Gen

    septembre 26, 2010 at 5:39

    lolol! Ouais, sur une plaque commémorative, ça ferait fort « Ici Jonathan Reynolds perdit sa virginité » Mouhahahahaha! :p

    Sans blague, Chicoutimi est une superbe ville, même (ou malgré) le fouet de la Grande Dame qui y réside 😉 Bon séjour!

     
  3. Philippe-Aubert Côté

    septembre 26, 2010 at 5:45

    Avec des foules d’adorateurs revêtus de bures et de capuchons inquiétants qui vont se prosterner devant la couche sacrée où l’événement est arrivé… Le tout dans une pièce obscure éclairée par la seule lumière des candélabres allumés autour… :p

    Jonathan, tu devrais venir bloquer les commentaires bientôt: quand ça commence de même, ça peut devenir très laid… 😀

     
  4. aveugle

    septembre 27, 2010 at 3:30

    @ Phil : hahahahaha! Ta ville est maintenant marquée (dans les deux sens…). De là, mon titre : territoire… 😉 🙂
    @ Gen : Heureusement, il n’y a pas de lien à faire entre la plaque et le fouet! 🙂
    @ Phil : une secte dédié à ma… à mon… euh, bon. 🙂
    Bloquer les commentaires? Mais non voyons : on veut du croustillant sur ce blogue, du scandale! 😀

     
  5. Isabelle S.

    septembre 28, 2010 at 3:18

    Hummm! Je crois que je vais m’abstenir d’en ajouter.

    J’ai bien aimé la nouvelle se trouvant dans Brin d’Éternité.

    Deviendrais-je une nouvelle adepte? Je crois bien que oui.

     
  6. aveugle

    octobre 4, 2010 at 8:48

    @Isabelle : Bienvenue dans mon antre! Et bien content que tu aies aimé ma nouvelle dans Brins d’éternité. 🙂

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :