RSS

Pourquoi j’aime l’Halloween

31 Oct

Ah! La fête d’Halloween! Ma fête préférée parmi toutes celles proposées par la société nord-américaine contemporaine. C’est celle qui fait naître à chaque année un petit frisson dans mon être, contrairement à toutes les autres fêtes depuis que je suis adulte. Je me considère chanceux de ne pas avoir perdu cette petite flamme qui, comme celle éclairant l’intérieur d’une citrouille à l’entrée de votre maison, éclaire tout un univers à la fois macabre, coloré et amusant. Parce que oui, l’Halloween est le seule fête où on n’a pas l’air fou en portant un déguisement, en affrontant les tabous de la société, où c’est une bonne frousse qui est à l’honneur… et pour un fan d’histoires d’épouvante, c’est un véritable régal !

Dès mon très jeune âge, j’ai tout de suite adoré cette célébration. Le devant de la maison était toujours décoré de pierres tombales en bois, de fantômes dans les branches d’arbres, de beaucoup de feuilles mortes, de citrouilles aux visages aussi invitants que terrifiants. C’est ma mère qui confectionnait les plus beaux costumes de tout Bromptonville. Avec quelques morceaux de tissus et sa machine à coudre, elle faisait de la magie.  Le premier souvenir que j’ai par rapport à l’Halloween, c’est alors que j’avais cinq ans et que j’étais déguisé en Skeletor (le méchant dans Masters of the Universe) Une année, je personnifiais Gizmo (oui, oui, le petit mogwai mignon de Gremlins)  et l’année d’ensuite en fantôme alors que je parcourais les rues en compagnie d’un ami (et que nous étions par hasard tombé sur la maison de la fille dont nous étions tous deux amoureux… disons que c’est toute une surprise, le genre de truc qu’on ne s’attend pas).

C’était vraiment merveilleux de pouvoir passer de portes en portes pour quémander des friandises (dont mes préférées étaient les trucs en chocolat), en ne sachant jamais si ce qui va nous répondre sera une personne humaine ou un monstre issus de nos pires cauchemars.

Un peu plus tard, quand j’ai commencé à aimer les films d’horreur, je me suis déguisé en Jason (Friday the 13th) et il y avait une soirée d’organisée par les Chevaliers de Colomb au centre communautaire du village. On défilait, tous costumés (certains costumes étaient géniaux : Pinhead (Hellraiser), êtres-citrouilles, horloge vivante, etc) et c’était très amusant. Ce fut la dernière fois que j’ai parcouru les rues en quête de bonbons, c’était le début du secondaire, et je ne voulais pas faire rire de moi, j’étais grand maintenant.  C’est là que j’ai commencé à écrire des histoires de peur, je le réalise aujourd’hui (avant j’écrivais d’autres genres d’histoire mais le jour où j’ai décidé d’arrêter de passer l’Halloween, c’est là que j’ai dû maintenir cet imaginaire en vie, peut-être pour exorciser les fantômes et les peurs d’une autre manière…)

Même si mes amis et moi regardions des films d’horreur à presque tous les vendredi soir dans le sous-sol de mes parents, nous attendions avec impatience la soirée d’Halloween pour en regardez d’autres.  On allait réserver au club vidéo du coin, parfois même des semaines d’avance, le nouveau film qui allait sortir (je me souviens d’une fois où mon ami Marc avait fait réserver le sixième film de la série Halloween, on voulait être les premiers à Bromptonville à le visionner et le gars du club vidéo nous avait fait croire, le soir où nous sommes allé chercher la cassette, qu’il l’avait loué à quelqu’un d’autre… on était tellement fâché! Et finalement il nous a dit : ben non, les gars, je l’ai, votre maudit film…) Ce club vidéo-là n’existe plus, mais dans mes souvenirs, il est toujours vivant, là, juste devant le seul feu de circulation de la municipalité. La petite section des films d’épouvante offrait des choix intéressants, je me souviens qu’on regardait les pochettes avec curiosité (curiosité qui remonte à plus jeune, quand ces couvertures me faisaient trembler et que je me disais : il faut vraiment être malade pour aimer ça, ces films-là… Et quelques années plus tard, j’en étais… malade, justement!)

http://www.youtube.com/watch?v=KXr6lGwCZmI

http://www.youtube.com/watch?v=pr01o7_GSpo&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=ZXWSiVxS4hk&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=ZNKsJWF39q0&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=PAjYrr_GzE0&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=8QUo6egXbeg&feature=related

Une année, mon ami François Pierre et moi, on avait prévu notre soirée un mois d’avance : tout de suite après l’école, on allait manger à la cantine Méo, on se faisait jouer chacun une courte partie de jeux de rôle d’horreur (une heure chaque), on regardait le tout nouveau film de la série Hellraiser et on se faisait lire une courte nouvelle de cinq pages qui se déroulait à l’Halloween.  Et c’est là que j’avais écrit l’ébauche de ce qui allait devenir des années plus tard le petit roman pour enfant Déguisements à vendre, dans la collection Zone Frousse. Et le tout s’était déroulé dans une ambiance parfaite : le ciel gris, le vent froid, les rues désertes dans le village… Bref, vous pouvez devinez d’où vient l’ambiance glauque de mon roman Nocturne (roman qui n’a jamais eu la prétention de réinventer quoique ce soit. Je l’ai écrit pour la passion de cette ambiance, un hommage à la fête d’Halloween et à tout cet imaginaire qui en est découlé dans mon esprit).

Encore aujourd’hui, j’adore l’Halloween. J’en profite pour m’imprégner, tout le mois d’octobre durant, de cet esprit particulier qui n’est présent qu’en ce temps de l’année. Au-delà de la fête commerciale en elle-même, il y a un petit quelque chose de particulier (alors que je marche dans les rues pour admirer les maisons revêtues des décorations les plus effrayantes et que je vois les enfants prendre leur courage à deux mains pour affronter leur peur et aller sonner à la porte d’entrée.

Et moi, je continue à découvrir, grâce à l’aide précieuse de mon ami Martin, d’autres frayeurs pour hanter mes nuits, dont voici deux qui se déroulent à l’Halloween, justement :

http://www.youtube.com/watch?v=wUqsXvBAqRY

http://www.youtube.com/watch?v=h39vkGjkTf0

Et voici ma recommandation si vous aimez les comics books et l’épouvante, ceci est pour vous : http://www.halloweencomics.com/nightdance.php

Et si vous ne connaissez pas ce site, vous allez adorer : http://www.horreur-web.com/

Bon, je vous laisse sur quelques chansons que j’aime beaucoup et qui ont pour sujet principal… L’Halloween! 🙂

Hymne du film Halloweenhttp://www.youtube.com/watch?v=gMLPnk9-6MM

Hymne d’Halloween rock : http://www.youtube.com/watch?v=_bts3VrqJI8

Hymne d’Halloween métal : http://www.youtube.com/watch?v=yOAl0enE7kI

Hymne d’Halloween gothique  : http://www.youtube.com/watch?v=vFwYJYl5GUQ&ob=av2e

Maintenant, préparez-vous à mettre votre masque et regardez ceci : http://www.youtube.com/watch?v=GoqxhvdAdns&feature=related

Et vous? Pourquoi vous aimez le 31 octobre?

Publicités
 
6 Commentaires

Publié par le octobre 31, 2010 dans Uncategorized

 

6 réponses à “Pourquoi j’aime l’Halloween

  1. Benoit Bourdeau

    octobre 31, 2010 at 7:21

    Depuis que je suis jeune, je n’ai jamais été un tripeux d’Halloween. Assez surprenant, n’est-ce pas?

    Pourquoi? Le maquillage était un problème. Pour me déguiser, ça ne me dérangerait pas vraiment.

    Encore aujourd’hui, j’aime m’habiller tout croche, mais je ne me maquille pas.

     
  2. Philippe-Aubert Côté

    octobre 31, 2010 at 9:21

    Il y a un an j’avais écrit un billet sur mon amour de l’Halloween. Tant qu’à écrire un commentaire, autant poster le lien :

    http://philippe-aubert.blogspot.com/2009/10/jadore-lhalloween.html

    J’avoue que quand il y a un gros party d’Halloween organisé par les amis, je suis du genre à m’investir beaucoup pour me déguiser, mais comme depuis deux ans c’est tranquille, je n’ai pas encore pu concrétiser mes dernières idées 😦 Me reste les films et les dessins animés d’horreurs… Quant aux bonbons, j’essaie d’arrêter 😉

     
  3. Julie L.

    octobre 31, 2010 at 10:06

    Moi, aussi, j’adorais me costumer lors de l’Halloween et me ramasser pleins bonbons qui durais pendant des mois loll J’adore écouter aussi de bons films d’horreur.. il me semble que la période venu c’est plus « terrifiant, amusant » que de les écouter dans n’importe qu’elle autre moment! Moi, j’ai arrêter passer l’halloween après ma 5 année!(en sixième, je me trouvais déjà trop vieille,13 ans, hihi!)

    Je t’imagine bien dans ton petit costume de Gizmo ahha Moi, quand j’étais plus jeune, j’avais une genre de couverture décorative avec Gizmo dessus…je l’aimais tellement(toute cute) Je dois dire que ton costume d’Hellraiser devait effectivement être crédible et faire peur. J’avais déjà vu comment il avait fabriqué le costume de l’acteur 😉 J’ai justement été chercher dernièrement la série au complet sur le net pour le réécouter…ça fait un bail!! D’ailleurs aujourd’hui, je me suis déguisé en mime à mon travail avec mes autres collègues et ce pour le plus grand amusement de tous et du mien aussi!:D

     
  4. aveugle

    octobre 31, 2010 at 10:18

    @Benoit : Pourtant, il me semble que tu serais beau avec du rouge à lèvres! 😉
    @Phil : billet très intéressant que celui que tu nous proposes ici! Pauvre Jeannette Bertrand! 🙂
    @Julie : Tu as arrêté de passer l’Halloween avant moi, donc… Ils disent que les filles sont plus matures que les gars! ;-P

     
  5. Camille Espresso

    novembre 3, 2010 at 5:37

    Dimanche, je regardais les enfants passer dans rue pi ça me rendait triste : y est genre cinq heures, y fait pas noir pi personne d’autre est déguisé, même pas les parents. Les rues sont pas décorées (sauf le gars sur Dominion qui a érigé une fucking façade de château devant sa maison). Y me semble que quand je passais l’Halloween, pi ça fait pas longtemps, c’était ben plus malade. Maintenant, c’est possible d’oublier que c’est l’Halloween pi de faire le saut en voyant un monstre marcher dans rue. C’est triste que ça se perde. C’est pour ça que Trick R treat c’est bon : si t’as pas l’esprit de l’Halloween, ben tu vas te faire tuer. Nice.
    J’ai passé l’Halloween aik des amis jusqu’à première année du Cégep. J’ai beau être vieux, j’aime encore ça les bonbons. Itou : si je passe pas, qui va le faire? Personne.

     
  6. aveugle

    novembre 10, 2010 at 3:29

    @Camille : C’est vrai ce que tu dis : qui le ferait? Il ne faut pas laisser l’esprit de Samhain mourir… Longue vie à l’Halloween! 🙂

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :