RSS

Dix albums culte du temps de mon Cégep

14 Nov

…et que j’aime encore aujourd’hui!

La période du Cégep a été pour moi une de mes périodes préférées de ma vie, le pont entre le cocon que représentait pour moi l’enfance, l’adolescence et l’âge adulte. Après avoir passé cinq ans dans une école privée où il n’y avait que des gars, je tripais juste à être assis en classe où les filles pullulait littéralement (j’étais en Lettres). Alors que tout le monde devait se dire : oh non, un autre cours… Moi, j’étais au paradis.

Dans ma mémoire, je ne possédais qu’un seul chandail : celui d’Iron Maiden. On dirait que je le portais tout le temps, sans exagérer…

Aussi, une autre raison majeure qui a rendu cette période magique pour moi, c’était la radio étudiante. Mon ami Marc et moi, on a fait une émission de radio, les « Dévoreurs d’onde » (vous pouvez deviner le genre musical…) les deux premières sessions et j’ai continué ensuite ce projet avec Guillaume Houle (un des seuls autres gars dans mes cours) pour la deuxième année. C’est à la radio étudiante que nous avons rencontré un véritable démon des Enfers, qui est rapidement devenu notre ami, Dave Bédard. Lui aussi animait une émission juste après nous en plus d’avoir des contacts partout pour tout ce qui avait trait au Métal (shows, disques, groupes, etc). Je me souviens avoir été vraiment impressionné : c’est lui qui m’a fait découvrir un million de groupes, une nouvelle période de ma vie venait de débuter, je le sentais…

Les dix albums cultes de mon Cégep 1997-1999

1) Dimmu Borgir – Stormblast


Je pourrais résumer toute la période passée au Cégep de Sherbrooke avec cet album. Pourquoi? À part le fait qu’il est génial, comme une perle dans un océan de ténèbres, un bijou unique en son genre, entièrement chanté en norvégien, aussi mélodique que mélancolique… À part ça? Et bien, ça a représenté ma première entrée en matière de Black Métal mélodique. Je me souviens : je criais au génie! Je me souviens que je pensais toujours à cet album. C’est grâce à lui que j’ai commencé à me tenir avec Guillaume Houle, avec qui j’allais devenir assez rapidement ami. C’est drôle à dire mais notre amitié s’est développée autour de ce disque, avant qu’on se mette à regarder des films d’horreur dans le sous-sol de ses parents…  Et l’ambiance de l’album, très automnale, comme si nous étions au cœur d’une forêt ancienne et sombre, nous a inspiré un court métrage que nous avons réalisé dans un cours de Littérature et Cinéma à la troisième session. Sans ce « Stormblast », il n’y aura pas eu d’Empereur Ghoule par la suite. Vraiment, s’il y avait une ambiance qui planait dans ma tête dans le temps du Cégep, c’était celle de Stormblast.

Extrait : http://www.youtube.com/watch?v=KajnyCkWjNM

Autres albums à découvrir : « For All Tid », « Darkness Enthroned Thriumphant ». Bien sûr, les autres albums méritent d’être écoutés mais ces trois-ci sont des musts!


2)  Old Man’s Child – The Pagan Prosperity


Peu de temps après avoir découvert Dimmu Borgir, j’ai entendu à l’émission de Dave Bédard, la sublime « Millenium King », pièce d’ouverture de ce petit bijou de Black Métal mélodique, aussi épique qu’une tempête d’hiver, aussi magnifique qu’une séductrice des glaces. Le reste de l’album est aussi bon, je le faisais jouer à tue tête quand mes parents n’étaient pas là. À l’époque, j’étais très impressionné par la photo du groupe, maquillé d’affreux grimages, vêtu d’armures cloutées. Je me disais : ces gars-là sont d’excellents musiciens mais ça doit être des malades, des tueurs dans leur vie de tous les jours… Je n’avais aucune idée que c’était simplement des êtres humains un peu plus âgés que moi qui voulaient en mettre plein la vue par leur apparence. 🙂

Extrait : http://www.youtube.com/watch?v=d91_G-2-sPU

Autres albums à découvrir : « Born of the flickering » et « Ill-Natured Spiritual Black Invasion » Les autres sont intéressants mais vraiment ceux-ci sont des perles!


3)  Cradle of Filth – Dusk and her Embrace


Un album parfait! Je me souviens que François Pierre et moi, on écoutait l’émission métal de CFLX et qu’on était tombé sur une chanson de ce groupe et qu’on n’en revenait pas de ce qu’on entendait, tellement on trouvait ça unique, mélodique, rapide, (rajoutez-en des synonymes!) Avant de connaître le terme Black Métal mélodique, on croyait que c’était du Death Métal progressif : longues pièces, sans refrains, voix féminines, narrations, … Même si je n’adore pas les vampires, je dois avouer que cet album a un charme hautement vampirique! Il séduit par sa beauté, par la majesté de ses hymnes, par ce sentiment d’être à l’orée d’un bois et de contempler un crépuscule, tout en sachant d’une sournoise succube sortira de ces bois pour venir te chercher…

Extrait : http://www.youtube.com/watch?v=7GqpCrY_XhM

Autres albums à découvrir : « Vempire », « Cruelty and the Beast », « Midian » et « The Principle of Evil made Flesh ».

 

4) Edge of Sanity – Crimson


J’avais l’habitude d’écouter tous les albums que j’achetais confortablement couché sur mon lit et de gros écouteurs sur les oreilles, en contemplant la pochette de l’album en question. Aussi, je m’en achetais un par mois, je prévoyais souvent d’avance lequel j’allais m’acheter sans même l’avoir entendu avant. Ah, ces attentes qui crée de véritables événements lorsque le moment est venu! La journée où j’ai acheté cet album, j’y rêvais des jours avant. Je connaissais ce groupe, qui est mon préféré dans le sous-genre Death Métal mélodique (mais qui n’existe malheureusement plus…) mais je n’étais pas préparé à ce chef-d’œuvre : 1 pièce de 40 minutes. Jamais 40 minutes n’auront passé aussi vite. Très variée, la musique alterne entre des moments très doux, d’autres très brutaux en passant par des petits côtés épiques avec l’ajout ça et là de claviers. Vous êtes un amateur d’Opeth? Vous risquez sans doute d’aimer « Crimson », un précurseur à ce genre maintenant répandu dans la scène Métal.

Extrait : http://www.youtube.com/watch?v=eJA0UUvu9bE

Autres albums à découvrir : « Purgatory Afterglow », « The Spectral Sorrow » et « The Unorthodox ».

 

5) Blind Guardian – Imaginations from the Other Side


À mon sens, c’est le meilleur album de Power Métal de tous les temps et l’un des meilleurs albums tout court. Des compositions parfois rapides, parfois lentes, mais toujours majestueuses par ses chœurs grandioses, ses mélodies entraînantes et ses refrains puissants. Une histoire sur un être d’un autre monde qui atterrit dans le nôtre, perdu sans toute la magie à laquelle il était habitué. Un véritable hommage aux contes et légendes, au pouvoir de l’imagination. Pour moi, si vous avez un album à découvrir dans le style, c’est celui-ci. Oui, je connaissais le groupe avant et je trouvais ça excellent mais là, c’est le sommet de leur art.

Extrait : http://www.youtube.com/watch?v=ojAdAR2yoAw&feature=related

Autres albums à découvrir : « Tales from the twilight world » et « Nightfall in Middle-Earth ».

 

6)  Gamma Ray – Somewhere Out in Space


Technologiquement parlant, j’ai toujours été très en retard sur les autres, c’est pourquoi je n’avais pas de lecteur de CD portatif… J’enregistrais donc les albums que je voulais écouter sur des cassettes. Cet album de Gamma Ray, le premier que j’ai découvert d’eux, a été LA cassette qui ne quittait pas mon walkman. C’est pour dire à quel point j’aimais ce « Somewhere Out in Space » : rapide, positif, mélodique à souhait, des refrains qui restent longtemps en tête. C’est cette musique qui me donnait de l’énergie, de l’espoir quand je me sentais plus fatigué ou plus déprimé. Et Dave Bédard, de la radio étudiante, m’a apprit que c’était le projet de Kai Hansen, ex-guitariste de l’excellent groupe Helloween (à écouter absolument!!!), c’est pour ça que c’était du talent à l’état pur à mes oreilles! 🙂

Extrait : http://www.youtube.com/watch?v=qJjmMbllcXk

Autres albums à découvrir : « Land of the Free », « Powerplant » et « No world order »

 

7) Démence – Total Démembrement


Le titre vous fait sourire? Et bien, c’est l’effet que provoque cet album de death métal bien gras aux paroles grand-guignolesques, en québécois, racontant des légendes urbaines sanglantes (Dr. Nécro, Marie-Pute) et les maux qui rongent notre société (Gore Smog, Anthropophages). Les amateurs de films d’horreur gore ne pourront pas résister à l’introduction tirée de « Brain Dead » de Peter Jackson, à laquelle ils ont rajouté un cri : « C’est le total démembrement!!! » Dès lors, on sait qu’on aura affaire à un véritable massacre… Groupe (malheureusement défunt) très sympathique qu’il nous a été donné de voir en spectacle à quelques reprises, Guillaume Houle et moi. Je me souviens que je me pratiquais dans ma douche pour grogner comme le chanteur : « Marie-Pute, c’t’une cXXXXX de cXXXXXX! »

Extrait : http://www.youtube.com/watch?v=Vm0vCxIacks

Autre album à découvrir : « Goutte à goutte »

 

8) Running Wild – Black Hand Inn


Aimeriez-vous être au chaud dans une auberge alors qu’une tempête gronde dehors, une auberge où un vieux pirate borgne vous raconte ses voyages sur les sept mers et les légendes enfouies dans leurs profondeurs? Et que diriez-vous s’il vous offrait de l’accompagner pour sa prochaine aventure? C’est exactement l’impression qu’on ressent à l’écoute d’un album du groupe Running Wild. Et surtout celui-ci, à chaque fois je souris, c’est assuré! Des airs joyeux, des refrains accrocheurs et ce sentiment qu’on se trouve sur un bateau, non loin de l’île aux trésors! Dès les premières notes de la pièce « Dragonmen », mon premier contact avec leur univers, j’ai tout de suite adoré. Je me disais : C’est comme du Iron Maiden mais plus joyeux. Vous aimez la série « Pirates des Caraïbes » et vous aimez le Métal? C’est pour vous.

Extrait : http://www.youtube.com/watch?v=iIZns7YfdIo

Autres albums à découvrir : « Masquerade » et « The Rivalry ».

 

9) Stratovarius – Visions


Un autre album parfait à mon sens. D’une beauté inégalée et d’une fraîcheur pour l’époque, « Visions » grimpait la barre très haute pour les groupe de Power Métal par sa précision calculée, son ambiance particulière, des harmonies de virtuose, les émotions qu’il dégage (aussi joyeux que triste, toute une gamme de sentiments). Quand j’avais entendu l’introduction de « Black Diamond », je savais que ma conception de la musique allait changer pour l’avenir. Souvent imité, jamais égalé. Un album à écouter la nuit tombée, en regardant le ciel, ce ciel étoilé et les mystères qu’il propose.

Extrait : http://www.youtube.com/watch?v=Tn58-Nl9NYw

Autres albums à découvrir : « Destiny », « Infinite » et « Polaris ».

 

10) Rhapsody – Legendary Tales


Quand j’ai acheté ce disque, j’y suis allé à la manière du temps de mon secondaire : sans savoir à quoi ça ressemblait, j’ai acheté parce que l’illustration de la pochette m’attirait et que les titres des chansons me faisaient de l’œil. Quand je l’ai écouté, j’ai ressenti des frissons et les poils de mes bras se sont hérissés tant je découvrais là tout un univers fantastique dans lequel une grande aventure débutait. C’est drôle parce que même si je ne suis pas un grand lecteur de fantasy, j’aime les chansons qui dépeignent des contes merveilleux, des combats chevaleresques et des épopées grandioses. Un album qui, comme « Visions » de Stratovarius ou « Imaginations from the Other side » de Blind Guardian est venu changer les choses et réinventer le style du Power Métal. Après cet album, il y a eu plein de groupes symphoniques… quel hasard! 😉

Extrait : http://www.youtube.com/watch?v=tFBGKMYZWeU&playnext=1&list=PLBB2CF134B00F3A96&index=4

Autres albums à découvrir : « Symphony of Enchanted Lands » et « Dawn of Victory »

J’aurais pu nommer aussi les excellents, des incontournables Emperor, Immortal, Borknagar, Dissection, Amon Amarth, Therion, Rage (à ne pas confondre avec Rage Against the Machine), Iced Earth, Edguy, Hammerfall, Projecto, Kataklysm, God Dethroned, Death, Septic Flesh, Ulver, etc, etc, etc… tous des groupes découverts à cette époque que je vous invite à découvrir, mais là, il faut que je me prépare pour le Salon du Livre de Montréal : et oui, c’est cette semaine! On s’y voit! 🙂


Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le novembre 14, 2010 dans Uncategorized

 

2 réponses à “Dix albums culte du temps de mon Cégep

  1. Frédéric Raymond

    novembre 14, 2010 at 7:21

    Belle liste! Voici la mienne!

    Le premier disque de métal extrême que j’ai acheté est Dusk and her embrace, de Cradle of filth. J’avais déniché les paroles sur internet et un extrait en format real-audio. J’avait de la misère avec la voix, mais les paroles et l’ambiance me faisaient tellement tripper que je l’ai finalement acheté.

    C’est aussi au cégep que j’ai découvert Type O Negative, en particulier avec Bloody kisses et October rust. Ce fut une révélation.

    Et le merveilleux Velvet darkness the fear, de Theater of tragedy. Mon album préféré à vie.

    Et les autres titres, en vrac… Moonspell avec Irreligious et Wolfheart. Arcturus avec La masquerade infernale. My dying bride avec The angel and the dark river. Dream theater avec Awake. Tristania avec Widow’s weed.

     
  2. aveugle

    novembre 15, 2010 at 1:23

    Cool! « Velvet darkness they fear » est vraiment bon! Mon ex l’écoutait tout le temps. 🙂
    TYPE O NEGATIVE!!! Maudit que c’est bon! Les deux albums que tu nommes sont mes préférés.
    « Irreligious » de Moonspell est génial, belle ambiance. Je n’ai écouté qu’une seule fois « La Masquerade Infernale » d’Arcturus mais il me semble que c’était assez bizarre. J’aimais beaucoup leur premier album. J’aime bien My Dying bride, Dream Theater c’est excellent et l’ambiance est superbe dans Tristania. 🙂
    Vive le Métal!

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :