RSS

Cas Opposés

19 Fév

Si on recule un peu dans le temps…

Je vous amène dans la courte période de mes études collégiales (au Cégep de Sherbrooke), entre 1997 et 1999.

Et plus précisément (zoom in), sur mes ex-ambitions de devenir réalisateur de films, suite à un cours plus qu’intéressant et majeur dans ma vie « Littérature et Cinéma » donné par Réjean Bergeron, un véritable passionné du 7e art.

Mon bon ami Guillaume Houle (que j’avais justement rencontré au début de l’automne 1997, présents dans les mêmes cours que moi) caressait également le même rêve, surtout à la suite de notre premier court-métrage commun, « Automne Tragique ».

Alors, on avait eu l’idée de s’inscrire à Chicoutimi pour entreprendre le Baccalauréat interdisciplinaire en arts – volet cinéma.

Mais n’allons pas plus avant, car il s’agit d’une autre histoire, et celle que je veux partager avec vous se situe en 1999, juste après que la fin du Cégep, à l’été 1999 où ce qu’on pensait être le plus important projet de notre vie : un film d’environ 20 minutes.

Son titre : « Chaos Posé ».

On a écrit le scénario au cours du printemps, réuni une équipe, trouvé des acteurs, des musiciens, de l’équipement, des lieux de tournage, etc, etc, etc… Bref : c’était un projet ambitieux qui nous a occupé pendant quelques mois et qui était devenu le centre de nos préoccupations.

On voulait montrer ce dont on était capable, avant d’entrer dans le monde du cinéma.

Bon, le résultat est assez amateur, oui, vous avez le droit de rire ou de pleurer, selon, mais je vous mentirais si je vous disais que je n’en suis pas fier.

J’en suis même très content, surtout de l’ambiance générale qui s’en dégage.

Sérieusement, ce n’est pas un bon film, pas un mauvais non plus mais, pour l’époque, on y avait mis nos tripes, tout ce qu’on pouvait donner, on l’a donné.

Disons que si ce serait un roman, ce court-métrage représenterait la première version, sans aucune direction littéraire… et pourtant, je n’en changerais pas une seule seconde si c’était à refaire. 🙂

C’est pourquoi ce matin, ça me tente de partager ça avec vous (sortez le pop-corn) :

Première partie ()

Deuxième partie

Publicités
 
4 Commentaires

Publié par le février 19, 2011 dans Uncategorized

 

4 réponses à “Cas Opposés

  1. Daniel Sernine

    février 19, 2011 at 9:58

    «Si ce serait un roman», Jonathan, le directeur littéraire te disputerait au sujet de tes conjugaisons… :O/

     
  2. aveugle

    février 20, 2011 at 12:25

    Ah merde! 🙂 Si j’étais.

     
  3. Philippe-Aubert Côté

    février 20, 2011 at 3:01

    Si c’était…?

     
  4. aveugle

    février 20, 2011 at 3:07

    Re-Merde! 🙂 😉 Si c’était.
    Décidément, je ne deviendrai jamais réviseur! 🙂

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :