RSS

Lecture no.7 : Fragments de saisons

21 Fév

Titre : « Fragments de saisons »

Auteur : Annick Perrot-Bishop

Éditeur : Vents d’ouest

Collection : Rafales (nouvelles)

Année de publication : 1998

Résumé de quatrième de couverture : « Écrits dans une langue riche en symboles, ces Fragments de saisons sont d’inspiration fantastique. Ils nous entraînent dans des univers de magie, d’étrangeté et de rêves.

Liés par le thème de la métamorphose, ces récits baignent dans une aura de mystère, où des paysages intérieurs se fondent dans un environnement étrange puis se glissent dans des songes marins. Limites et frontières se franchissent subtilement. Alors, les rêveries se bercent d’une poésie vive dans laquelle les oppositions intérieur/extérieur, rationnel/irrationnel, soi/les autres, vie/mort disparaissent…

Douze nouvelles, autant de petites oeuvres d’art.

D’origine vietnamienne, indienne et bretonne, Annick Perrot-Bishop habite au Canada depuis 1982. Dès l’année suivante, elle commence à publier des nouvelles dans un style bien à elle. Fragments de saisons est son troisième livre, après Les Maisons de cristal (nouvelles) et Au bord des yeux la nuit (poésie).»

Commentaire de lecture : Avant d’entreprendre la lecture de ce recueil de nouvelles, je n’avais jamais entendu parler de cette auteure. C’est le titre qui m’a séduit, c’est exactement le genre de titre que j’adore. C’est poétique et imaginatif, à la fois.

Mais au-delà de cette première impression, qu’en est-il du livre?

Une expérience. Une véritable expérience. Je ne parviens pas à trouver meilleur mot pour décrire ma lecture de ce court recueil de nouvelles. Dès la première ligne, je me suis senti comme dans un rêve, un rêve où la poésie venait à la fois me chatouiller en subtiles vaguelettes et me submerger lorsqu’elle s’incarnait en marée allant gifler le ciel, ce ciel aux couleurs étranges.

Une fois la baignade dans ces eaux oniriques terminée, je me suis dit : « Wow, c’est rare un livre où chaque mot est vraiment à sa place… » Chaque mot, chaque phrase est empreinte d’une ambiance, d’une saveur, porteuse de symboles sans toutefois devenir trop lourde. Ce n’est pas de la poésie élitiste et fermée, non ici, tout le monde peut comprendre et décoder le sens de ces histoires. On se sent à la frontière entre le sommeil et l’éveil, on sent les choses plus qu’on ne les voit et pourtant on comprends ce qui se passe, comme lorsqu’on se trouve en dessous de la surface de l’eau et qu’on perçoit de qu’il y a à l’extérieur.

Si vous avez envie de plonger dans un univers unique et de vivre un bon livre, ces Fragments de saisons sont pour vous.

Publicités
 
3 Commentaires

Publié par le février 21, 2011 dans Uncategorized

 

3 réponses à “Lecture no.7 : Fragments de saisons

  1. Mina Elvé

    août 3, 2017 at 10:31

    Une écrivaine et poète que j’admire. des textes à fleur de peau , très émouvants. quel est le moyen le plus simple d’acheter ces ouvrages ? Belle continuation ! Avec toute mon admiration !

     
    • aveugle

      août 3, 2017 at 12:47

      Bonjour!
      Bonne question pour l’achat de ses livres… Commencez par visiter votre libraire préféré (physique ou virtuel), sinon visitez le site internet de la maison d’édition qui publie l’ouvrage que vous cherchez. 🙂

       
      • Mina Elvé

        août 3, 2017 at 2:15

        Merci beaucoup !

         

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :