RSS

Lecture no.9 : L’Arbre de l’Été

07 Mar

Titre : « La Tapisserie de Fionavar tome 1 : L’Arbre de l’Été »

Auteur : Guy Gavriel Kay

Éditeur : Alire

Année de publication (de la version française chez cet éditeur) : 2002

Résumé de quatrième de couverture : « Ils sont cinq, femmes et hommes, tous Torontois; ils sont jeunes, étudiants ou professionnels, tous rationnels. Or, les voici projetés dans Fionavar, le Grand Univers dont le nôtre n’est qu’une ombre bien pâle!

Malgré la protection offerte par Mantel d’Argent le magicien, ils sont aussitôt pris dans les premières escarmouches de la guerre qui oppose les forces des Lumières à celles des Ténèbres. Car Rakoth Maugrim, le dieu renégat, a trouvé moyen de se libérer de sa prison millénaire.

Le Grand Royaume du Brennin, où ont abouti nos cinq jeunes héros, est la première cible de Maugrim. Une proie facile, puisque le vieux roi n’a pas renoué les liens tissés par ses ancêtres avec les puissances bénéfiques de l’Arbre de l’Été. Une proie facile, à moins que le roi ne s’offre en sacrifice à ce dernier, ou qu’une autre personne ne le remplace.

L’Arbre de l’Été : le premier volume de La Tapisserie de Fionavar, l’autre grand classique, avec Le Seigneur des anneaux, de la fantasy moderne. »

 

Commentaire de lecture : Pour cette neuvième lecture, j’ai triché un peu… c’est, en vérité, une relecture. Mais 3 raisons motivent mon choix :

1) Ça faisait un bon bout de temps que je voulais lire le troisième et dernier tome et tant qu’à le faire, autant relire le premier et le deuxième (qui représentera une de mes lectures hebdomadaires futures)

2) J’avais oublié le 3/4 du livre, vu que ma lecture remontait à 2002.

3) Et surtout : pourquoi se priver d’un tel plaisir? C’est un chef d’oeuvre.

Je ne suis pas un grand lecteur de fantasy mais quand j’aime un livre de ce genre, je l’adore. Habituellement, dans la plupart des autres sphères de ma vie, je tente de trouver un juste milieu, une zone grise… mais quand il s’agit de fantasy, je deviens beaucoup plus catégorique : j’aime / j’aime pas.

Pourquoi j’aime « L’Arbre de l’Été »?

Parce qu’au-delà de l’habituelle opposition bien/mal de la plupart des histoires de ce type, il y a une complexité dans l’intrigue, une poésie dans le style d’écriture (et la traduction de l’anglais au français par Élisabeth Vonarburg est menée de main de maître) qui offre des descriptions précises et imagées, des personnages attachants et à la psychologie bien développée (on est loin du preux chevalier sans défaut qui vient sauver la pauvre princesse…), un univers créé de façon aussi imaginative que logique et une utilisation de la magie qui est originale et qui la rend précieuse.

En fait, dans cette histoire, chaque élément est précieux, et rien ne doit être prit pour acquis… surtout pas les personnages dont les sacrifices et décisions peuvent facilement les mener à la mort.

Ce roman ne représente pas, à mon sens, une énième copie du Seigneur des Anneaux, contrairement à nombre de séries parues depuis des années. La Tapisserie de Fionavar a vu le jour en 1984 en langue anglaise alors que, oui, bien sûr, le Seigneur des anneaux existait mais ne connaissait pas nécessairement le succès commercial des années 2000 suite à l’adaptation sur grand écran. Je n’ai rien contre Tolkien, j’ai adoré son oeuvre mais je ne suis pas  intéressé à en lire les millions d’émules qui existent…

C’est pourquoi, si ce n’est pas déjà fait, vous devez lire « L’Arbre de l’Été », premier volume de La Tapisserie de Fionavar, si vous êtes un amateur de fantasy… ou si vous n’aimez pas le genre car vous le trouvez bourré de stéréotypes, vous pourriez être agréablement surpris avec ce petit bijou littéraire.

Publicités
 
7 Commentaires

Publié par le mars 7, 2011 dans Uncategorized

 

7 réponses à “Lecture no.9 : L’Arbre de l’Été

  1. Martin

    mars 7, 2011 at 9:23

    Ça l’air que The Sword of Truth de Terry Goodkind est aussi très bon dans la catégorie Fantasy.

    J’ai adoré la série Legend of the Seeker basé sur les livres et surtout les très belles Mord-Sith 😉

     
  2. aveugle

    mars 7, 2011 at 9:56

    @Martin : Pour « The Sword of Truth », c’est ce qu’on m’a dit aussi, mon frère Stéphane a vraiment adoré cette série. Pour « Legend of the Seeker », est-ce que c’est la série dont tu me parlais qui est produite par Sam Raimi?

     
    • Martin

      mars 7, 2011 at 10:03

      Oui, je te l’a refilerai quand tu auras finit d’écouter les Lost.

      Sam Raimi produit aussi l’excellente série Spartacus.

       
  3. Gen

    mars 8, 2011 at 4:17

    Il faut dire aussi qu’au lieu de piller les parties de la mythologie celto-saxonne déjà utilisée par Tolkien (elfe, nains, etc), Kay est allé chercher l’autre partie de ces mythes (la tapisserie, les rêves… et le mythe arthurien… pas sa meilleure idée, mais bon).

    Déjà, ça lui donnait un élan différent.

    De plus, il est fort intéressant de voir ses héros modernes s’adapter au monde dans lequel ils arrivent, sans nécessairement y être tous reçus en sauveur.

    Bref, je partage ton opinion : c’est une des très bonnes séries de fantastique.

    Et dans le genre « les héros peuvent mourir », on avait pas fait mieux avant « A game of throne » (que je te recommande si tu connais pas!)

     
  4. aveugle

    mars 8, 2011 at 1:59

    @Gen : Tout à fait. Et pour « A game of thrones », j’ai lu le premier tome (qui est séparé en deux livres en version française) et c’est génial! C’est le genre de fantasy que j’aime. Il y a une pointe de magie, de surnaturel mais la majeure partie de l’intrigue repose sur les choix, trahisons des différentes personnages, un peu comme dans la vie réelle. Le but n’est pas de sauver l’univers (enfin!)

     
  5. Gen

    mars 8, 2011 at 6:35

    Wow! Tu as aimé même la version française!?! Chapeau : je l’avais trouvée mal foutue au possible. Ces bouquins-là sont vraiment meilleurs en anglais.

     
  6. aveugle

    mars 8, 2011 at 8:03

    @Gen : Oui… Je ne suis pas tellement bon pour lire un roman en anglais (regarder un film, ça va mais lire des centaines de pages me demande trop de concentration pour que j’y prenne du plaisir). héhé! Il n’y a que mon nom qui soit bilingue. 😉

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :