Ma phobie

Depuis toujours, je suis arachnophobe. J’ai peur des araignées. Pas des toutes petites mais aussitôt qu’elles se présentent devant moi aussi grosses qu’un sous noir, je fige.

Chez mes parents, il y a une cave avec un escalier pour sortir dehors entre une porte et une trappe de métal. Et dans cet escalier (vide en dessous), devinez ce qui pullule dans le noir…

Elles.

Alors quand ma mère me demandait d’aller lui déverrouiller la trappe de l’intérieur, j’avais des sueurs froides. Juste de penser à leurs yeux, leurs huit yeux globuleux sur moi, leurs pattes, leurs huit pattes velues prêtes à grimper sur mon corps, je figeais. Et là, il fallait que j’y aille alors je fermais les yeux et je courrais dans l’escalier, je sentais leurs toiles me coller à la peau, au visage, sur les bras.  Bien sûr, je réussissais à ouvrir la trappe à ma mère. Le tout avait pris 10 secondes à peine mais j’étais tout en sueur et troublé.

Je me souviens que je tentais d’apprivoiser ma peur en regardant souvent le film « Arachnophobie »

Même maintenant, alors que je suis adulte, j’y repense et ça me rend mal à l’aise. Parfois, quand je suis couché entre le sommeil et l’éveil, une vision s’empare de mon esprit : je ne suis pas couché dans mon lit, je suis prisonnier d’une toile. Et bientôt, bientôt, elles viendront me dévorer!

25 réflexions sur “Ma phobie

  1. J’avais la même phobie que toi… Jusqu’à ce que j’aie une amie arachnophobe qui poussait des cris tellement pénibles en voyant une araignée que je me suis mise à les tuer sans hésiter et sans trembler juste pour qu’elle se taise! :p (Cela dit, j’ai encore de la misère à tuer celles qui sont au plafond : j’ai toujours peur qu’elles me tombent dessus et se prennent dans mes cheveux… ça m’est arrivé une fois et quand je repense à la sensation des pattes de l’araignée paniquée sur mon cuir chevelu, je suis prise de faiblesse. Faut que je m’assoies là…)

  2. Il faut que tu vois ou revois ce grand classique des Simpson: le poison à araignées d’Homer…

    J’espère que c’est la bonne vidéo: sur l’ordi du bureau, le flash n’est pas à jour et je ne peux la visionner…

  3. Je te comprends. Je n’aime vraiment pas les araignées. Mais ma phobie, c’était les abeilles (et aussi les guêpes). Lorsque j’étendais le linge sur la corde et qu’une abeille me tournait autour, je figeais d’abord et je me mettais à courir pour rentrer dans la maison (par la porte d’en avant).

  4. La phobie des araignées est commune. Moi, je ne l’ai pas…

    Heureusement quand même; quand j’ai été en Australie, les araignées ont un corps gros comme un M&M amandes enrobées de chocolat et peuvent te mener à l’hôpital si elle te pique (ou tuer un jeune enfant). Là, j’ai été impressionné par leur taille et je me tenais loin.

    En Martinique, je dois aussi avouer qu’une fois, je me suis mise debout sur le sofa… en voyant une mygale traverser le salon, près de la télé. C’est comme un genre de tarentule, grosse comme un pamplemousse… On m’a dit qu’elles sont inoffensive, en Martinique, mais… ça calme, quand même! J’ai pas crié, mais disons que c’te fois-là, mon cœur s’est figé. Je pense que c’était le plus gros insecte que j’ai vu « sauvage » de ma vie!! lol

  5. Souvenir d’adolescence, employé dans une épicerie de village: dans les caisses de bananes en provenance d’Amérique du Sud, elles étaient grosses en désespoir!

  6. Je n’en ai pas peur, mais pas du tout. J’ai pratiquement grandi dans le bois. Ma soeur et moi, on faisait des concours, qui ramasserait le plus de grenouilles, de salamandres, de couleuvres et autres bestioles du genre dans un sac d’épicerie en papier. Mais on faisait aussi des concours de ramassage d’araignées, mais celles-là on les mettait dans des pots masson… ça et des bourdons. Bon, on s’amusait comme on pouvait.

    À vrai dire, je les trouve belle et ingénieuse. Elle sont aussi très habile et patiente.

    Mais les perce-oreilles et les mille-pattes… beurk! C’est dégeu, mais ça me fait pas peur.

    • Toi et ta soeur, vous vouliez vous bâtir un Insectarium! 🙂

      Au fait, quand j’étais petit : j’ai déjà vu un combat entre une araignée et un perce-oreille. Le perce-oreille était prisonnier de la toile mais lorsque l’araignée s’est approché, elle s’est fait trancher la tête!

      • Vraiment!?!

        Non, nous ne faisons pas d’insectarium. On les regardais sous toutes les coutures et on allait les relâcher dans le bois.

  7. Les araignées, je n’ai aucun problème. Bon, je n’aime pas les voir courir sur moi, je n’ai pas envie d’y toucher, mais j’en tue souvent pour sauver une de mes collègues phobique à l’os… Comme Gen, je m’arrange juste pour qu’elle arrête de crier! lol!

    J’ai grandi un peu comme l’autre Isabelle : dans la nature, à chasser les insectes… Chez nous, les sauterelles avaient la cote. Et aussi, les grenouilles et surtout, les tétards et les oeufs de grenouille. Ce qu’on a pu en ramasser! Les petits ménés de ruisseaux, aussi (pas faciles à attraper!). Au chalet, les écrevisses, les colimaçons… Nous relâchions le tout au bout de quelques heures, parce qu’on nous avait appris quand même à respecter la vie. J’en garde un souvenir persistant : n’essaie pas de me faire tuer une mouche dans ma maison! Je fais tout mon possible pour la faire sortir sans dommages…

    D’accord, je l’avoue, j’ai une grosse, grosse phobie : les couleuvres!!! À une certaine époque, je n’arrivais même pas à voir un serpent à la télévision, obligée de mettre mes pieds sur le divan, trop peur… Bon, je me soigne, c’est moins pire, mais les phobies ont la vie dure! Et je ne regarderai certainement pas le film Anaconda… 😀

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s