RSS

Lecture no.28

16 Juil

Titre : « Le visage de la peur »

Auteur : Dean R. Koontz

Éditeur : J’ai lu (Épouvante)

Année de parution de cette édition : 1994 (1991, la première édition française et 1977 pour l’édition originale, en anglais  « The Face of Fear »)

Résumé de quatrième de couverture : « Billy cassait la croûte. Comme un cochon d’ailleurs. Rôti froid, mortadelle et beignets, il avait une faim de loup. Ça lui faisait toujours cet effet après. Les boîtes de bière étaient maculées de traînées rougeâtres : le Boucher n’avait pas enlevé ses gants pour manger. Par la porte ouverte, il apercevait le corps d’Edna gisant dans une mare de sang. Un beau brin de fille, pas vraiment coopérative au départ, mais son couteau avait su la convaincre… avant de lui ouvrir le ventre…

Pour rigoler, il avait même découpé le nombril de la fille et le lui avait mis dans la main. Il aimait bien signer ses meurtres d’une façon originale. Et ça déconcertait tellement les flics!

Encore quelques meurtres bien sanglants et tous les obsédés sexuels, névrosés et refoulés de tout poil qui peuplaient New York termineraient le boulot pour lui. »

Commentaire de lecture : J’ai, en quelques sortes, toujours connu l’auteur Dean R. Koontz sans en avoir lu des tonnes. Il y avait souvent un de ses romans chez mon frère ou un ami et j’en ai parlé à de nombreuses occasions avec beaucoup de gens. Il en a écrit une quantité impressionnante au fil des ans.

Pourtant, je n’ai lu que « Spectres » (« Phantoms », 1983) qui est un chef d’oeuvre et « La cache du diable » (« Hideaway », 1992) qui est très bon. C’est tout. Il existe des auteurs desquels j’ai lu plus de livres et que j’oublie plus facilement. C’est que Dean R. Koontz a ce talent pour le suspense que d’autre n’ont pas.

Qu’en est-il de « Le visage de la peur »? Je dirais qu’il est bien, sans plus. Les ingrédients sont réunis pour un bon suspense mais, pour ma part, je crois que c’aurait été vraiment meilleur en nouvelle car le roman comporte des longueurs ça et là qui rallonge inutilement l’ensemble. Il y a quelques surprises qui attendent le lecteur, certaines scènes très fortes mais noyées dans des dialogues trop longs et des descriptions aussi longues (Ce n’est pas intéressant de décrire systématiquement chaque pièce d’une maison si on n’y reviendra pas, il me semble.)

L’idée de base est intéressante : un médium passe à la télé pour parler du Boucher, ce tueur recherché par la police depuis un bout de temps. Le Boucher va bien sûr vouloir s’en prendre à lui et frappera alors que le médium s’y attend le moins. Ce dernier, prisonnier d’un immeuble de plus de trente étage, devra vaincre sa peur (traumatisme des hauteurs qui le hante depuis l’Everest) et reprendre son équipement d’alpinisme pour descendre l’immeuble sur la surface extérieure, en pleine tempête de neige. Sinon, le Boucher le tuera, lui et sa femme.

Si Dean R. Koontz aurait commencé l’intrigue dans cet immeuble, il n’y aurait pas eu de longueurs, selon moi. Plongé dans le vif de l’action dès le début, car la mise en place des éléments est trop longue, contrairement à l’excellent « Spectres » où le lecteur était plongé dès le départ dans une ambiance des plus effrayantes…

Donc, recommandé mais avec des réserves.

Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le juillet 16, 2011 dans Uncategorized

 

2 réponses à “Lecture no.28

  1. Gen

    juillet 16, 2011 at 8:43

    Pssst! Si Dean Koontz « avait »… 😉

    Pour avoir lu beaucoup de cet auteur quand j’étais plus jeune, je dirais qu’il est inconstant dans sa construction d’intrigue. Des fois le rythme est excellent et d’autre fois on s’ennuie ferme!

     
  2. aveugle

    juillet 17, 2011 at 6:46

    Oups! Merci Gen… Ça, c’est l’erreur typique que je fais quand je suis fatigué! 🙂
    Lesquels des Koontz sont tes préférés?

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :