De la circulation

Personnellement, j’adore faire découvrir les livres que j’ai aimé lire aux autres. Vous pouviez déjà le deviner avec les commentaires de lectures que j’écris ici et dans les critiques que je publie à l’occasion dans la revue Solaris.

Mais aussi, il m’arrive assez fréquemment de prêter, ou donner, mes livres aux autres. Je ne suis pas un collectionneur en soi. Je garde avec moi, près de moi, ce qui me ressemble le plus, ce en quoi je sens un écho, un sens, mais le reste, tout aussi bon et de qualité mais que je ne relirai pas, je le fais circuler pour le faire connaître.

J’ai toujours cru que c’est ainsi que la culture devient vivante, lorsqu’elle circule de main en main, comme une sorte de bouche à oreille, au lieu de croupir dans une collection personnelle où s’accumule la poussière…

Et vous, qu’en pensez-vous?

Publicités

6 réflexions sur “De la circulation

  1. J’aime prêter mes livres, mais j’aime aussi qu’ils reviennent! Hihihihi!

    Cela dit, je classe mes livres en trois catégories : à garder pour toujours parce que je vais les relire souvent; à garder comme référence ou pour relire à l’occasion; à donner.

    Là je me cherche une bouquinerie pour ramasser quelques boîtes de « à donner » 😉

  2. Je gardes jalousement tous mes livres!!! 😉 Cependant, j’ai donné à ma maman le livre de Stephen King que tu m’avais donné, elle était bien contente, fan comme elle est! Alors merci!

    Gen: Vas faire un tour à la librairie l’Échange sur Mont-Royal? Tu pourras vendre tes livres et obtenir un crédit ou de l’argent pour en acheter d’autres? 🙂

  3. J’en ai présentement à donner des livres(qui s »en doute iront au club rotarie de sherbrooke). Ce sont ceux qui en général m’ont déçu me ou comme toi que je ne relirais jamais. Pour le reste, je les garde tous mes livres. En général, la plupart que j’ai dans ma bibliothèque me ressemble ou me font trop voyager et je ne peux m’en passer ! Si
    ça continue, je vais avoir besoin d’une chambre avec une échelle roulante haha.

    Je comprends très bien ton principe, par exemple, de vouloir partager avec les autres ce que tu as découvert. C’est une bonne façon de faire connaître aux autres de la culture! Il existe un peu partout, je crois, des journées comme ça , où on peut laisser notre livre quelque part en guise de cadeau à celui qui le prendra!

  4. Moi aussi je suis un adepte de la circulation des livres; il y en a que je prête, d’autres que je donne, d’autres que je garde jalousement aussi…

  5. Et tu les partage bien tes découvertes! Pour ma part, je suis une bibliothèque haha! Je tiens un registre des livres que je prête. J’aime donner ainsi plusieurs vies aux bouquins que j’achète. Il faut dire aussi que je suis très maniaque…n’importe qui qui entre dans mon apart s’en rend compte…8 bibliothèques bien pleine, classées par catégories et en ordre alphabétique!
    J’ai même de la difficulté à me défaire des livres que je n’ai pas aimé.

  6. J’avoue ne jamais donner mes livres. C’est mon seul côté matérialiste 😉

    Par contre, je trouve dommage que la fonction « bookswap » sur Goodreads ne soit disponible qu’aux États-Unis. Elle permet de cocher les livres qu’on possède et qu’on est prêts à échanger par voie postale avec d’autres utilisateurs, et de mentionner ceux qu’on aimerait recevoir en échange. Si le système fait un « match », on reçoit une notification et l’échange se fait! Mais avec les frais postaux exubérants au Canada, je doute que ça puisse fonctionner ici. Aussi bien acheter un livre neuf, ça revient presque au même prix.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s