RSS

Archives Mensuelles: mars 2012

Une p’tite vite!

Je profite des quelques minutes avant mon départ pour vous inviter au Salon du livre de Trois-Rivières. Cette semaine (du jeudi 29 mars au dimanche 1er avril), je serai présent à cette célébration du livre pour tous les âges.

Et effectivement, je signerai pour deux publics : les petits et les grands.

Pour les petits, mes romans de la collection ZONE FROUSSE sont au kiosque de la maison d’édition Z’AILÉES.

Pour les plus grands, mes livres NOCTURNE et SILENCIEUSES vous attendent au kiosque des éditions LES SIX BRUMES. Aussi, l’anthologie AGONIES (où je publie en compagnie d’Ariane Gélinas et Pierre-Luc Lafrance) sera entre les mains d’Ariane Gélinas si jamais le coeur (et les tripes) vous en dit. 🙂

Pour plus de détails, rendez-vous ICI.

 
Poster un commentaire

Publié par le mars 28, 2012 dans Uncategorized

 

Une fin de semaine de découvertes (Partie 2)

Bon, dans mon précédent billet, je vous écrivais que la suite viendrait mercredi et nous sommes déjà vendredi (le temps passe à une telle vitesse!).

Alors, voici d’autres coups de coeur parmi mes découvertes du Salon du Disque et des Arts Underground de Montréal :

1) Neige et Noirceur (musique)

Projet d’un seul musicien (et artiste puisqu’il peint ses propres pochette d’albums), Neige et Noirceur propose un mélange entre l’ambiant et le black métal francophone. J’ai tout de suite adoré l’aura étrange, à la fois mélodique et expérimentale, qui se dégage de la musique du plus récent album : Hymne de la montage noire. Vous aimez l’extrême et cherchez un son différent? Je vous suggère de visiter l’antre où règne cet hiver sombre, très sombre en cliquant juste ici.

2) Éditions Rodrigol (livres)

Les Éditions Rodrigol est une maison québécoise indépendante qui publie des livres de qualité et aux sujets originaux depuis de nombreuses années. Je n’aurais jamais pensé marier littérature et monster trucks par exemple (livre qui vient avec un petit monster truck à monter soi-même…). Ici, tous les livres sont uniques, ils n’y a pas de standard, ce ne sont pas des produits à la chaîne autrement dit. Je n’en dis pas plus et je vous laisse découvrir l’univers coloré des Éditions Rodrigol juste ici.

3) McBaldassari (illustration)

Quand je me suis approché de la table de cette artiste, c’est parce que mon regard était attiré par des ambiances particulières, celles des nombreuses oeuvres qui se trouvaient devant elle. C’est à la fois sombre et drôle, tragique et lumineux. J’ai beaucoup aimé les contrastes que j’y voyais. Je vous invite à en voir une sélection sur le site juste ici.

4) thisquietarmy (musique)

Bon, c’est exact : je vous en avais aussi parlé l’an passé lors de ma première visite à ce salon… mais je vous en reparle parce que tous mes projets d’écriture de 2011 ont eu comme accompagnement sonore ce projet musical d’un seul guitariste. Il crée les ambiances les plus oniriques, les plus sombres, les plus inspirantes que j’ai trouvé pour m’aider à me plonger dans l’écriture. Et je l’ai à nouveau revu cette année au salon et je me suis laissé tenter par deux de ses disques (il y avait des prix spéciaux le temps de l’évènement) qui, à coup sûr, joueront maintes et maintes fois cette année encore dans mes oreilles. Voici son site juste ici.

 
1 commentaire

Publié par le mars 23, 2012 dans Uncategorized

 

Une fin de semaine de découvertes! (Partie 1)

En fin de semaine dernière, je participais, pour la deuxième année, au Salon du disque et des arts underground de Montréal. C’est une célébration d’une grande variété culturelle, toutes disciplines confondues. Pour plus de détails, voici leur site.

Et comme l’an passé, j’ai découvert plein d’artistes qui méritent d’être plus connus.

Je vais vous partager ici quelques coups de coeur :

1) Massy Emond (musique)

Quand j’ai commencé l’écoute de son album QUI VIVE, je me suis dit : ah, tiens, ça sonne un peu classique. Puis, quelques minutes plus tard : ah, là, c’est plus folklorique. Plus l’album avançait, plus je me rendais compte que je ne pouvais pas cataloguer le style précis que compose et interprète Massy Emond. C’est très varié, personnel et empli d’ambiances particulières. Ici, la voix est utilisée comme un instrument, ce qui ajoute une texture intéressante. Les textes reflètent la même originalité, ils sont poétiques et porteurs d’images très fortes. Vous voulez être dépaysé? Je vous invite à découvrir son univers, juste ici.

2) Les Éditions de l’Écrou (poésie)

Vous lisez de la poésie et cherchez des textes qui viennent des tripes d’auteurs d’ici? Les Éditions de l’Écrou, fondées en 2009, proposent aux lecteurs et lectrices des livres aux textes aussi percutants que leurs couvertures d’une belle originalité. Voici leur site internet qui donne une bonne idée de qui ils sont et de ce qu’ils font, juste ici.

3) Joëlle (musique)

Vous aimez le vibraphone, cet instrument qui se ressemble à un xylophone? Et bien, cette musicienne l’intègre à ses chansons pour créer des ambiance tout en douceur. Alors que j’écoutais l’album éponyme (Joëlle), je m’imaginais en train de marcher, tranquille, le long de rues européennes où m’attendent des petits cafés paisibles. Quatre chansons qui passent dans le temps de le dire, j’ai aimé et je vous le recommande. Voici son site internet, juste ici.

4) Stupid Cute Designs (peluches, toutous)

Fatigué(e)s de lire MADE IN TAIWAN sur les étiquettes des toutous que vous achetez pour vos touts-petits? Et bien, Stupid Cute Designs, compagnie d’ici, crée des peluches uniques, en laine et à la main. Liz, la conceptrice, propose une variété étonnante de modèles : passant des animaux plus classiques aux monstres tentaculaires, pour une fois, il ne s’agit pas de produits dérivés du dernier film de Disney! Voici leur site internet, juste ici.

5) The Scroll (musique)

The Scroll est un groupe qui propose une musique électronique rappelant le new wave des années 80. J’ai adoré la variété des textures, des ambiances et des influences qui baignent dans leurs chansons. L’album que j’ai écouté se nomme Constant Public Humiliation, leur plus récent, et c’est le genre de disque qui mérite plusieurs écoutes pour savourer pleinement tous les détails sonores qui construisent ce voyage musical. Vous cherchez de la musique électronique de qualité composée par des gens d’ici? Je vous recommande The Scroll dont la page MySpace se trouve juste ici.

Suite demain dans un deuxième billets sur d’autres découvertes…

 
Poster un commentaire

Publié par le mars 20, 2012 dans Uncategorized

 

Comme à la TV!

Titre : Roman-Réalité

Auteur : Dominic Bellavance

Éditeur : Coups de tête

Année de parution : 2011

Résumé de quatrième de couverture : Quatre jeunes auteurs sont sélectionnés pour participer à la première expérience de roman-réalité. Xavier, Lauriane, Élisabeth et Félix ont passé haut la main leur audition et auront maintenant la chance magnifique de s’isoler pendant deux semaines dans un superbe chalet situé dans le nord de Charlevoix. Ils devront rédiger de courts textes, pour, le soir venu, nous raconter leur journée dans les moindres détails. Simple?

Tout ceci pourrait paraître des plus reposants, presque des vacances, mais le directeur du projet veut de l’action. Et si les auteurs n’en créent pas, il fera tout pour déployer pièges, énigmes et machinations afin de mettre les participants à l’épreuve.

Lecteurs, prenez place. Vous êtes sur le point de vous joindre à la plus grande aventure littéraire jamais réalisée au Québec.

Bienvenue dans le monde de Roman-réalité.

 

Commentaire de lecture : Ai-je déjà regardé une émission de télé-réalité? Bonne question… pour être franc, je ne m’en souviens pas. Si c’est le cas, ça n’a pas dû me marquer beaucoup. Je connais par contre le principe de la plupart d’entre elles : peu importe le sujet, le thème, il y a des concurrents qui se feront éliminer au fil des semaines, le tout en conservant le plus possible l’illusion du réel.

Ça faisait plusieurs années que Dominic Bellavance me parlait de ce projet de livre qui emprunte le concept de la télé-réalité mais en livre. J’avais bien hâte de voir, euh, de lire le résultat.

C’est fait et voici ce que j’en pense : j’ai eu beaucoup de plaisir à la lecture de ROMAN-RÉALITÉ. L’univers superficiel de la télé-réalité est dépeint avec brio, le concept est original et il y a de belles surprises qui attendent les lecteurs au détour… J’ai trouvé que le livre est juste assez long, je n’en aurais pas pris plus mais pas moins non plus. On a le temps d’entrer dans le concept, d’en rire ou d’en pleurer selon, et d’en ressortir sans ressentir de longueurs inutiles.

C’est là tout le talent de Dominic Bellavance : de transformer le banal en suspense, en thriller qui nous tient sur le bout de notre chaise. Parce que oui, ça se lit comme un suspense même si c’en est pas un. Je vous le recommande sans hésitation. Pour une fois que vous n’aurez pas à attendre à la semaine suivante pour savoir ce qui se passera avec les participants… Tout est là, chapitre par chapitre, il suffit de lire. 🙂

 
1 commentaire

Publié par le mars 12, 2012 dans Uncategorized

 

La disparition

Vous avez une bonne mémoire? J’espère que oui parce que, suivant le conseil de Keven Girard et de Marie Laporte, je viens d’effacer le billet qui concernait… euh… je ne me souviens déjà plus de quoi parlait le précédent billet… Et vous?

 

 
3 Commentaires

Publié par le mars 8, 2012 dans Uncategorized

 

Attention chien méchant! Euh… Myope, je veux dire!

Titre : La revanche du myope

Auteur : Marc-André Pilon

Éditeur : De Mortagne

Année de parution : 2011

Résumé de quatrième de couverture : Hey toi! Oui, toi! Quelle serait ta réaction si ta prof préférée disparaissait? La joie? L’indifférence? La dépression profonde? Bon, j’exagère… Je crois que tu opterais pour le premier choix.

Eh bien, pas moi, foi de Pierre-Antoine Gravel-Laroche! Je suis peut-être un nerd irrécupérable, souffre-douleur d’un certain Yannick Brisebois-Taillefer, mais rien ne m’empêchera de prendre la situation en main et de retrouver madame Maheu, ma prof de science ultra-canon.

Le plus difficile sera de mener mon enquête de front tout en essayant de séduire la belle M-P… Par contre, si je retrouve madame Maheu, je serai un héros. Et tout le monde sait que les filles craquent pour les héros, même s’ils ont de grosses lunettes et une coupe champignon! Yesss!

Je dois toutefois t’aviser que mon histoire ne renferme aucun vampire sexy, aucun sport extrême sur balai volant, aucun superpouvoir, aucun dragon qui parle… Non. Mais une guerre de bouffe générale, un vol de voiture complètement raté, une bataille digne du dernier Rocky… Ça oui!

Alors! Qu’est-ce que tu attends? Dépêche-toi d’ouvrir ce livre et de plonger dans mon aventure! Mais ne fais pas comme moi : essaie de garder ton maillot, surtout si tu plonges devant tous tes camarades de classe…

Commentaire de lecture : Je dois avouer que je ne ris pas souvent quand je lis un livre. Je ne sais pas pourquoi mais l’humour dans les histoires me laisse souvent froid. Par contre, avec LA REVANCHE DU MYOPE, je dois vous dire que j’ai souri à plusieurs reprises. Et là, je crois que je sais pourquoi ça a marché : ça ferait une bonne comédie, un peu dans le style de REVENGE OF THE NERDS dans les années 80.

Le style de l’auteur coule très bien et dans le temps de le dire, on a déjà passé à travers les quelques 300 pages remplies d’action. Au début, j’avais peur que l’intrigue me mène vers une finale un peu stupide et convenue mais non! J’ai été surpris par la tournure des évènements.

Le personnage du nerd, Pierre-Antoine Gravel-Laroche, est attachant dans ses tentatives ratées de prouver à la belle M-P qu’il est un bon parti, dans ses commentaires sur l’école, sur l’amitié, sur la vie… et alors qu’il entreprend une revanche envers ceux qui n’arrêtent pas de se moquer de lui, on retient notre souffle. Va-t-il réussir cette fois?

Alors, réveillez le nerd en vous, c’est le temps de la vengeance! Ah, et j’ai failli oublier : c’est aussi le temps de retrouver la plus belle prof de l’école qui est disparue! Chaque chose en son temps, comme on dit. 🙂

 
Poster un commentaire

Publié par le mars 7, 2012 dans Uncategorized

 

Un parfum de vengeance

PARFUM DE VENGEANCE, c’est le titre de ma nouvelle publiée, en 2002, dans le recueil L’AURORE aux éditions Les Six Brumes.

Il s’agissait d’une histoire aux maladresses maintenant évidentes mais dont je suis tout de même fier. Bon, en la réécrivant aujourd’hui, elle serait complètement différente mais c’est pourquoi je ne tiens pas à la retoucher. Elle est parfaite ainsi, dans ses imperfections, dans ses lourdeurs et dans les trop nombreuses figures de style qui étouffent l’intrigue. Je l’ai relu récemment et, malgré tous les ICHS et les OUFS que je ne pouvais m’empêcher de lâcher, je ressentais tout de même une belle nostalgie face à ce que PARFUM DE VENGEANCE représente : ma première nouvelle publiée dans un livre, un premier pas qui a été suivi par bien d’autres. Et c’est ce qui compte, au fond. Que n’importe quel premier pas soit suivi de d’autres.

Dix ans ont passées depuis la sortie de L’AURORE, ce premier livre des éditions Les Six Brumes. Il n’en reste plus d’exemplaires en circulation… mais la première personne qui me laisse un commentaire par rapport à ce billet gagnera un exemplaire encore emballée dans une pellicule de plastique. Je lui posterai le livre encore neuf dans les prochains jours. (Seule restriction : la personne doit habiter au Québec.)

Je profite de l’occasion pour vous inviter à lire la série de témoignages qui figureront au fil des jours sur le site des Six Brumes.

 
5 Commentaires

Publié par le mars 5, 2012 dans Uncategorized