RSS

Transtaïga

10 Mai

La semaine passée, avant d’assister au Congrès Boréal, je tenais à lire le roman TRANSTAÏGA d’Ariane Gélinas afin de lui partager mes commentaires de lectures lors de l’évènement.

Je l’ai lu d’une traite, fait ma critique à l’auteure et c’est maintenant à vous que j’en parle.

Image

Premier titre publié dans la collection LYCANTHROPE des éditions Marchand de feuilles, LES VILLAGES ASSOUPIS tome 1 : TRANSTAIGA  représente le premier roman de la talentueuse Ariane Gélinas. Les abonné(e)s des revues Solaris, Alibis, Brins d’éternité, (et de nombreuses autres publications du Québec et d’ailleurs) ont déjà remarqué son talent de nouvelliste; elle n’en est pas à ses premières armes.

Son excellente novella L’ENFANT SANS VISAGE, publiée en 2011, vient d’ailleurs de se remporter le Prix Aurora/Boréal de la meilleure nouvelle.

Via son blogue, elle nous tenait en haleine sur ce projet sur lequel elle travaillait depuis un bout de temps : une trilogie à propos de villages fantômes, de coins oubliés du Québec, des lieux désertiques et énigmatiques… J’attendais donc la venue de TRANSTAÏGA avec hâte. Et je n’ai pas été déçu; même que ce livre a dépassé mes attentes!

Ariane Gélinas excelle à créer des ambiances à la limite du réel, toujours à la frontière d’un rêve fiévreux. Ce n’est pas un thriller, c’est un voyage insolite dans une contrée où le malaise s’installe de plus en plus, au fil des pages. L’intrigue du roman est soutenue par un style bien maîtrisé et vécue par des personnages aussi inquiétants qu’étranges. Plus on avance sur cette lointaine route Transtaïga, plus le doute s’installe : sommes-nous encore dans la réalité telle que nous la connaissons? Et que dire de la finale : un pur moment de bonheur pour les amateurs de fantastique! Vraiment, une réussite sur tous les points pour ce lecteur-ci.

Pour les habitué(e)s de mon blogue, ce n’est pas un secret : en tant que lecteur, mon genre de prédilection est le fantastique horrifique. Et, pour moi, Ariane Gélinas fait désormais partie des auteurs incontournables (rejoignant Claude Bolduc, Frédérick Durand, entre autres noms) tant pour la qualité littéraire de ses écrits que les chemins personnels et différents qu’elle emprunte pour offrir aux lecteurs des histoires bien ficelées.

Titre : Les villages assoupis – tome 1 : Transtaïga

Auteur : Ariane Gélinas

Éditeur : Marchand de feuilles

Collection Lycanthrope

Année de parution : 2012

Publicités
 
4 Commentaires

Publié par le mai 10, 2012 dans Uncategorized

 

4 réponses à “Transtaïga

  1. Alamo

    mai 10, 2012 at 4:15

    J’ai tellement hâte de le lire! 😀

     
  2. aveugle

    mai 10, 2012 at 6:09

    Tu me diras comment tu as trouvé ça. 🙂

     
  3. Anne-Marie Bouthillier

    mai 10, 2012 at 8:33

    Tu m’enlève les mots de la bouche! J’ai lu transtaïga d’une seule traite, me laissant gagner par le climat insolite de l’histoire! L’héroïne est atypique exactement comme je les aime! Je me tord déjà d’impatience pour la suite!!

     
  4. Luc D

    mai 11, 2012 at 9:41

    Super critique, je suis bien d’accord avec toi. :o)

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :