RSS

Une fin de semaine de rêve (…ou de cauchemars?)

15 Sep

Quand j’étais au primaire, on parlait de Freddy Krueger dans la cours d’école. J’étais sûr qu’il existait et que si je m’endormais, il allait venir me tuer.

Puis, mon grand-frère m’a expliqué que c’était un personnage fictif, que ce n’était qu’une série de films de peur.

Quand même, au club vidéo de Bromptonville, les pochette de VHS m’effrayaient.

Vers 8 ou 9 ans (si ma mémoire est bonne), un ami de mon grand-frère avait apporté le 3e (A Nightmare on elm street 3 : Dream Warriors) et j’étais super content d’enfin voir ce que c’était vraiment.

Nightmare-on-Elm-Street-3

J’avais adoré autant que j’avais eu peur. Là, dans la cours d’école, on en parlait encore plus. Et on voulait en voir plus aussi. Le genre de l’horreur commençait déjà à me fasciner, à prendre racine en moi. Autant, j’en avais peur, autant je voulais continuer.

Mais c’est vraiment quand j’ai vu le premier, l’original, qu’il s’est passé quelque chose en moi.

Noes

J’avais 13 ans, je regardais des Friday the 13th, des Halloween, des Alien, des Evil Dead… mais c’est A Nightmare on Elm Street (1984) qui allait devenir mon film préféré et ce, dès le premier visionnement. J’avais eu vraiment peur. L’histoire est excellente, originale et représente pour moi une critique des travers de la société. L’ambiance est unique, onirique (par la musique et les décors). Les personnages sont vrais, vivants (pas seulement de la chair à couteaux). Nancy, la personnage principale, est encore une ado au début du film mais au fil des scènes et des cauchemars qu’elle affronte, elle devient une adulte qui se tient debout et qui n’a pas froid aux yeux. Ce n’est pas une victime qui se sauve éternellement, non, elle veut découvrir la vérité, déterrer le passé pour comprendre et organiser une manière de régler le problème, de vaincre cet être de cauchemar qui a assassiné ses ami(e)s. Et le monstre, Freddy Krueger, est inoubliable.

LWS - Nancy

À 14 ans, j’ai acheté la VHS en français (Les Griffes de la nuit) au club vidéo (elle était en dessous du comptoir, à 13$). Je l’ai regardé très souvent avec des amis. Et à chaque écoute, je découvrais de nouveaux détails, de nouvelles subtilités, le film m’habitait davantage. Et je me reconnaissais de plus en plus dans le personnage de Nancy, pour moi, c’est un modèle de courage.

Après toutes ces années, c’est toujours mon film préféré. Et la VHS est toujours en bon état. Et maintenant, elle est autographiée.

La consécration de ma VHS.

La consécration de ma VHS.

Parce qu’en fin de semaine, je suis allé au Montréal Comic Con pour rencontrer :

1) Robert Englund (Freddy Krueger)

Quand il m'a vu avec mon chandail de Jason, il m'a lancé à la blague avec sa voix de Freddy : WROOOOONG SHIRT!!!

Quand il m’a vu avec mon chandail de Jason, il m’a lancé à la blague avec sa voix de Freddy : WROOOOONG SHIRT!!!

2) Heather Langenkamp (Nancy Thompson)

Nous avons bien ri en prenant cette photo : elle me disait : GO, STRANGLE ME! (Vas-y, étrangle-moi). Et moi, je n'osais pas, je ne voulais pas faire mal à Nancy...

Nous avons bien ri en prenant cette photo : elle me disait : GO, STRANGLE ME! (Vas-y, étrangle-moi). Et moi, je n’osais pas, je ne voulais pas faire mal à Nancy…

3) Amanda Wyss (Tina Grey, meilleure amie de Nancy)

Tina, la première victime de Freddy, est vraiment gentille et m'a assurée que je n'étais pas un fan trop envahissant (fiou!) Non, mais on ne sait jamais avec un geek! ;-)

Tina, la première victime de Freddy, est vraiment gentille et m’a assurée que je n’étais pas un fan trop envahissant (fiou!) Non, mais on ne sait jamais avec un geek!😉

Et je ne pouvais pas passer à côté de ce moment inoubliable, cette photo de famille pour célébrer les 30 ans de mon film préféré :

Sur cette photo, la première de toutes que j'ai prise, j'étais tellement nerveux que je ne respirais plus. :-)

Sur cette photo, la première de toutes que j’ai prise, j’étais tellement nerveux que je ne respirais plus.🙂

Aussi. je suis allé leur parler et faire autographier ma fameuse VHS. Et ils sont vraiment gentils tous les trois : j’ai jasé un bon 5 minutes avec chacun d’eux (et un peu plus avec Heather que j’avais croisé à la conférence de presse, le jeudi midi… et qui me reconnaissait à chaque fois qu’on se voyait. You, again?)

À la conférence de presse du jeudi midi, j'avais les jambes molles et le coeur qui battait à cent milles à l'heure!

À la conférence de presse du jeudi midi, j’avais les jambes molles et le coeur qui battait à cent milles à l’heure!

Quelques exemples :

– Robert Englund m’a dit que j’avais de la passion dans les yeux. Il m’a demandé ce que je faisais dans la vie. Quand je lui ai dit que j’écrivais des histoires de peur et que c’était en bonne partie grâce à ce film, il m’a souhaité du succès dans ce qui me passionnait. J’en ai eu les larmes aux yeux.

– Heather Langenkamp savait que j’étais un gros fan du film alors, souriante, elle m’a demandé de chanter avec elle la comptine que les enfants fredonnent sur la légende urbaine de Freddy :

Même si je la connais par coeur en français et en anglais, je me concentrais fort pour ne pas me tromper. Ce n'est pas tous les jours que Nancy nous demande de la chanter avec elle...

Même si je la connais par coeur en français et en anglais, je me concentrais fort pour ne pas me tromper. Ce n’est pas tous les jours que Nancy nous demande de la chanter avec elle…

– Amanda Wyss m’a demandé de lui apprendre quelques mots en français (Cauchemar, Griffes…). Elle n’étais jamais venu à Montréal et était très contente de voir des fans québécois si passionnés par ce qu’ils ont fait il y a 30 ans…

J’ai assisté à leur conférence sur le 30e anniversaire du film. J’étais dans la première rangée, juste en avant d’eux (pour une fois, il n’y avait pas un grand jack assis devant moi pour me cacher la vue… non, mais, tsé, quand on est petit…) pour entendre les anecdotes qu’ils nous partageaient sur le tournage, selon les questions du public.

J’ai aussi assisté à la représentation du film I AM NANCY, avant laquelle Heather disait quelques mots et faisait tirer des exemplaires du DVD. Et, comme c’était ma fin de semaine, j’en ai gagné un! Il suffisait de répondre à des questions. Celle à laquelle j’ai répondu est : de quelles couleurs sont les fleurs sur le pyjama de Nancy? Facile : rose et vertes (avec un peu de jaune au milieu). C’est un excellent documentaire pour les fans, dans lequel pour une fois, on ne parle pas de la Freddymania mais de la possibilité d’une Nancymania. Parce que, je suis d’accord, Nancy est aussi importante que Freddy : oui, il est plus populaire, c’est sûr, c’est le méchant et il est cool. Mais c’est comme pour Dieu/Le diable, Docteur Loomis/Michael Myers, Ripley/Alien…, c’est le ying et le yang. L’équilibre parfait. Le monstre et celle qui l’affronte.

Je pourrais en parler pendant des heures. Je m’en souviendrai toujours. Je ne regrette pas un seul instant de ma fin de semaine. Pour moi, c’est comme si ça bouclait une boucle, comme de rencontrer des muses (merci à Philippe-Aubert Côté pour avoir trouvé les mots justes qui expliquent ce que j’ai vécu).

30 ans de cauchemars… en une fin de semaine de rêve!

***

En bonus, j’ai serré la main et jasé un peu avec Georges A Romero, Ken Foree, Tracy Lords, Danny Glover, The Soska Sisters et Katharine Isabelle.

UN IMMENSE MERCI ET BRAVO À L’ÉQUIPE DU MONTRÉAL COMICCON!!!!!

 
14 Commentaires

Publié par le septembre 15, 2014 dans Uncategorized

 

14 réponses à “Une fin de semaine de rêve (…ou de cauchemars?)

  1. Dominic Bellavance

    septembre 15, 2014 at 12:35

    Ta face vaut vraiment 1000 $ sur la photo de groupe! Je suis content que tu aies vécu ton trip à fond!🙂

     
    • aveugle

      septembre 18, 2014 at 11:33

      🙂 Je suis tellement heureux!🙂

       
  2. Frédéric Raymond

    septembre 15, 2014 at 12:43

    Malade, ça avait l’air super! Je suis vraiment content pour toi (et un peu jaloux)!

     
    • aveugle

      septembre 18, 2014 at 11:34

      Héhé! T’inquiète pas, Freddy va venir te voir toi aussi… dans tes rêves!

       
  3. Martin Mercure

    septembre 15, 2014 at 1:39

    Effectivement, on dirait que tu as vécu un rêve. J’espère que tu vas pas te réveiller.
    Et ça paraît dans ta façon de le raconter, t’as l’air encore tout excité! Merci de l’avoir partagé avec nous, ça fait plaisir à voir.

     
    • aveugle

      septembre 18, 2014 at 11:35

      Je suis encore sur un nuage. Et pour un bon moment encore, je le sens.🙂

       
  4. Nicholas Beauchemin

    septembre 15, 2014 at 2:59

    Vraiment cool
    dis toi que peut être un jour un jeune écrivain te croisera en te disant que c’est grâce a tes livres qu’il écrit maintenant ou qui trip sur l’horreur. Partager nos passions, surtout les nôtres qui sont un peu plus underground ou marginal c’est génial

     
  5. Prospéryne

    septembre 15, 2014 at 10:03

    Oh, je t’imagine tellement trépigner comme un enfant! Super Jonathan, je suis tellement contente pour toi!

     
    • aveugle

      septembre 18, 2014 at 11:37

      Totalement! En fait, depuis jeudi, je me sens vivant, ça brûle de joie en dedans.🙂

       
  6. Celine Jodoin

    septembre 22, 2014 at 12:11

    WOW! Belle expérience. À ce que je peux constater, tu en a profité

     
  7. Celine Jodoin

    septembre 22, 2014 at 12:13

    WOW! Belle expérience. À ce que je peux constater, tu as profité de ta journée.

     
    • aveugle

      septembre 22, 2014 at 2:50

      Oui, une fois dans une vie, je ne pouvais pas manquer ça!🙂

       
  8. kloroxx

    novembre 1, 2014 at 5:44

    Arf, la chance d’avoir pu les rencontrer !

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :