Au coeur de l’abîme

Voici une photographie de l’oeuvre complète (que j’adore!) que la talentueuse Marie-Chloé Duval a peint spécialement pour mon roman Abîmes. Lorsque la couverture du livre a été dévoilée (qui utilise une partie de la toile, celle avec la vieille cabane sur le bord du gouffre…), vous avez été nombreux(ses) à partager votre appréciation (très) positive, sur les réseaux sociaux.

Abimes_Illus

Alors que je vous montre aujourd’hui l’oeuvre dans son intégralité, qui saisit avec précision et sensibilité l’essence de l’intrigue, cette ambiance d’une tempête qui s’annonce, qui obscurcit le ciel, et qui changera la vie des personnages à jamais, je me dis que c’est étrange la vie, quand même. Quand j’ai rencontré l’artiste pour lui parler de l’ambiance du livre, j’étais sûr que j’allais aimer l’oeuvre une fois terminée, mais nous étions loin de nous douter que, quelques mois plus tard, il y aurait une crise mondiale. La tempête, on est en plein dedans, présentement. Nous sommes au coeur d’un abîme. Et nos vies seront changées après, quand nous en serons sortis. Parce que oui, j’ai espoir qu’il y aura un après. Prenez soin de vous, lavez-vous les mains, et si vous voulez sortir de votre quotidien, de votre confinement, je vous suggère de visiter le site de l’artiste Marie-Chloé Duval : ses oeuvres uniques vous feront voyager.

Duval_Photo

Photographie : Jon Rose

 

Abîmes – Automne 2020

Mon roman Abîmes, qui devait sortir en librairie le 9 avril 2020 est repoussé à l’automne 2020.  Même si c’est décevant, je comprends tout à fait la situation puisque, dans le climat chaotique actuel, ça n’aurait pas pleinement servi le livre, qui aurait sans doute passé inaperçu.

Ce n’est donc que partie remise. Et en attendant, vous pouvez aller lire le résumé officiel de l’éditeur et lire le début du roman (en cliquant sur « Feuilletez ce livre ») sur cette PAGE.

Vous devinez donc que le lancement annoncé par un précédent billet est évidemment annulé.

Voici le communiqué officiel de la maison d’édition Alire : « À chaque jour depuis une semaine, la liste des événements annulés et des commerces fermés s’allonge…
Évidemment, nos amis libraires ne font pas exception, et nous leur souhaitons tout le courage nécessaire en ces temps difficiles.
Dans les circonstances, nous devons prendre des décisions difficiles et déchirantes. Ainsi, nous annonçons aujourd’hui le report de nos trois parutions initialement prévues pour le 9 avril, soit Mirage (Josée Lepire), Abîmes (Jonathan Reynolds) et L’Autre Reflet (Patrick Senécal).
Il s’agit bien sûr d’une grande déception pour les auteur(e)s et les lecteurs et lectrices, mais sachez que ce n’est que partie remise. Si la situation se résorbe comme nous le souhaitons d’ici le début de l’été, ces trois titres apparaîtront comme par magie dans votre librairie préférée au courant du mois d’août!
 »

AbimesCouvTeaser

Salut Joël!

Salut Joël!

Au printemps 2020, j’ai le très grand plaisir de publier une nouvelle, « Petite Poule rousse », dans la revue Solaris, qui prépare un numéro spécial : hommage à tes différents univers. Je te laisse deviner lequel de tes romans j’ai choisi de revisiter… Eh bien, oui, c’est bien celui-là, tu te rappelles que je t’en parlais souvent. 🙂

Solaris214_VG

Je suis très fier de pouvoir, à ma façon, très humble, te rendre hommage, parce que tes histoires m’ont fait vivre en tant que lecteur et m’ont changé en tant qu’auteur, mais aussi, et surtout, parce que ta présence et ta générosité m’ont réchauffé le coeur en tant qu’être humain. Déjà presque cinq ans après ton départ, avec ce numéro spécial, je t’écris nous t’écrivons « merci Joël! »

DSC07076

 

 

Abîmes – lancement

87775489_10156598456351924_2985972143054913536_o

L’auteure Catherine Sylvestre et moi vous invitons à venir célébrer avec nous la sortie de nos romans le samedi 4 avril 2020 à 14h au Bistro-Bar La Barricade, à Lévis, dans un lancement sans prétention, sans discours interminables, mais avec beaucoup de plaisir, ça, on vous le garantis, plus on est de fous… plus on lit. 😉

 

Abîmes – Couverture

Je partage avec vous la page couverture de mon prochain roman, Abîmes, qui paraîtra le 9 avril 2020.

87898302_2663496683778324_73178073696043008_o

Je vous invite fortement à découvrir l’artiste qui a conçu l’oeuvre, Marie-Chloé Duval, en visitant son site : DUVAL ART. Elle a su avec brio représenter l’essence (et l’ambiance) de l’intrigue qui s’adresse aux amateurs de fantastique horrifique… et de musique Métal!

AbimesTeaser3

 

 

Abîmes – résumé

Voici un petit résumé maison (ce ne sera pas le résumé officiel en quatrième de couverture) de mon prochain roman Abîmes :

Depuis qu’il a assisté au spectacle du groupe métal underground L’Abyme, Frédéric n’est plus le même. Il oublie ses pratiques musicales, il néglige les clients du Pentagramme, la boutique où il travaille dans le Vieux-Québec… et d’étranges cauchemars le hantent. Même sa blonde, Annie, ne le reconnaît plus… Croyant leur relation au bord du gouffre, elle propose à son amoureux une petite virée à Montréal, histoire de « changer le mal de place ».

Dans la métropole, Violette aussi est tourmentée. Alors qu’elle tente d’éliminer une fois pour toutes Évelyne – son alter ego de prostituée –, un curieux rêve l’ébranle : au bar les Katacombes, elle revoit Frédéric, son premier chum, le seul qu’elle ait vraiment aimé… Quand elle l’aperçoit pour de vrai peu après à ce même bar, elle n’en doute pas : une force obscure les a réunis. Mais pourquoi ? Cela aurait-il un lien avec L’Abyme, le groupe métal dont Fred est littéralement obsédé ?

Au Saguenay, Simon, jeune métalleux marginal, est recruté par un band dont il n’avait jamais entendu parler. Laissant derrière lui une vie qu’il déteste – et une mère qu’il hait encore plus ! –, il sera leur roadie. S’ils le fascinent d’abord, les membres du trio l’inquiètent rapidement. Qui, ou que sont-ils vraiment ?

Frédéric, Violette, Simon. Trois personnages au passé trouble. Trois destinées entrecroisées.

Résisteront-ils à l’appel de l’abîme ?

AbimesTeaser3

Abîmes – quelques photos

Dans mon prochain roman, Abîmes, il y a un lieu particulièrement important pour certains personnages, un endroit au passé tragique qui se situe dans la belle région du Saguenay. Je me devais donc de visiter cet endroit afin d’en capter l’essence, ce qui s’en dégage, et, sans en faire le portrait exact, m’en inspirer pour transposer ce dit-lieu dans le roman. À l’automne passé, pendant une matinée baignée de brouillard, je me suis rendu dans le village disparu de Saint-Jean-Vianney. En voici quelques photos.