Abîmes : récipiendaire de deux prix Aurora/Boréal

Wow.

Je suis encore ému, touché par cette reconnaissance.

Abîmes a remporté le prix Aurora/Boréal pour le meilleur roman.

Aussi, la talentueuse artiste Marie-Chloé Duval a remporté ce même prix pour la catégorie « Meilleure création artistique » pour la couverture d’Abîmes.

J’en profite pour féliciter tous(tes) les finalistes et récipiendaires, que voici :

Prix Aurora/Boréal 2021 – Récipiendaires :

  • Meilleur roman : Abîmes, de Jonathan Reynolds (Alire)
  • Meilleure nouvelle : « La Mémoire du papillon », de Pascal Raud (Solaris no. 214)
  • Meilleur ouvrage connexe : Tous mes univers, de Joël Champetier (Alire)
  • Meilleure BD : Aliss, de Patrick Senécal et Jeik Dion (Alire/Front Froid)
  • Meilleure création artistique : Marie-Chloé Duval, pour la couverture du roman Abîmes.
  • Fanédition : Mariane Cayer, pour son blogue Les Lectures de Prospéryne.

10 ans d’AGONIES!

Pour souligner les 10 ans de l’anthologie AGONIES (La Maison des viscères), nous vous invitons à une conversation en direct!

Quoi : conversation en direct avec les auteur(e)s Ariane Gélinas, Pierre-Luc Lafrance, Jonathan Reynolds (c’est qui, lui?) et l’éditeur Frédéric Raymond. Animation : Andra Petrucianu.

Quand : mardi le 30 mars 2021 à 20h00

Où : sur le groupe facebook des Lecteurs de romans Noir/Horreur/Policier

Programmation du Festival MalOeil

Programmation du Festival MalOeil :

1er février 2021 : Automne Tragique

  • court-métrage (1998), de Guillaume Houle et Jonathan Reynolds
  • conversation entre Guillaume Houle et Jonathan Reynolds à propos du film (anecdotes, souvenirs du tournage, réflexions)
  • coulisses tournage (« making of », montage de scenes de tournage, bloopers, etc.)

2 février 2021 : Chaos Posé

  • court-métrage (1999), de Guillaume Houle et Jonathan Reynolds
  • retour sur le film avec Jonathan Reynolds (anecdotes, souvenirs du tournage, réflexions)
  • coulisses tournage (« making of », montage de scenes de tournage, bloopers, etc.)

3 février 2021 : On s’en sert bien pour manger la soupe

  • court-métrage (1999), de Guillaume Pratte (Version « pimpée » par Guillaume Houle, mettant en vedette Jonathan Reynolds)
  • coulisses tournage (« making of », montage de scenes de tournage, bloopers, etc.)

4 février 2021 : Trois âmes pour la Grande Faucheuse! (3 court-métrages)

  • La Résurgence de l’Ombre (2000), de Guillaume Houle
  • Elle (2004), de Guillaume Houle
  • Ruines (2001), du terrible Empereur Ghoule (mettant en vedette le sinistre Aveugle)

5 février 2021 : Rire… jaune? (3 courts-métrages)

  • Jésus et Cie (1999), de Sébas-le-Fou-Cinglé (version « pimpée » par l’Empereur Ghoule)
  • Music Puces 2000 (1999), de Guillaume Houle, Jonathan Reynolds et cie.
  • 3 idiots dans l’horreur (1999), de Guillaume Houle, Jonathan Reynolds et Mathieu Beaudoin

C’est ici même sur ce blogue qu’aura lieu cet événement virtuel… et c’est gratuit, bien évidemment!

À chaque jour, je mettrai en ligne, via un billet de blogue, la programmation quotidienne.

Festival MalOeil

J’espère que vous allez bien en ces temps incertains.

Pendant mes temps libres de confinement, je me suis amusé à numériser mes archives vidéos. Et dans celles-ci se trouvaient des courts-métrages amateurs que nous avons fait Guillaume Houle et moi (et des amis) il y a environ 20 ans (entre 1998 à 2004). Et je me suis dit : « Pourquoi ne pas les partager ici même, le temps d’un petit festival virtuel? »

Dès lundi prochain (1er février 2021), vous pourrez visionner ici même, sur ce blogue, ces oeuvres de jeunesse, certes maladroites, mais toujours créées dans la passion. Ça m’a fait du bien de replonger dans cette période révolue de ma vie. Et j’espère que vous aurez du plaisir à les découvrir, jusqu’au vendredi 5 février 2021. À chaque jour, je mettrai en ligne un (ou deux, ou trois) films.

Au plaisir!

Abîmes – merci, merci, merci!

L’enfant en moi, celui qui se racontait des histoires avec ses figurines ou qui les dessinait sur papier pour sa famille, et l’adolescent en moi, celui qui écrivait ses premières histoires d’horreur, certes de façon maladroite mais avec cette passion qui m’habite toujours maintenant, alors que je suis adulte… L’auteur en moi qui ne veut qu’être lu par les autres ne peut être plus heureux présentement.

Et c’est grâce à vous.

Depuis le 18 juin 2020, les commentaires positifs abondent sur mon roman Abîmes. Je vois que vous l’aimez, chères lectrices et lecteurs et ça me fait chaud au coeur, ça m’encourage à continuer à explorer mon imaginaire, à coucher sur papier plein de notes, et à laisser aller mes doigts sur le clavier pour vous pondre d’autres histoires.

Merci, merci, merci!