RSS

Nuit d’été

02 Juil

L’été passé, Pierre H. Charron me recommandait la lecture du livre NUIT D’ÉTÉ de Dan Simmons. Et il y a quelques semaines, quand je suis allé à la Bibliovente de Montréal, sur quel livre je tombe? Et oui…

Image

Titre : Nuit d’été

Auteur : Dan Simmons

Éditeur: Albin Michel

Année de parution : 1993 (1991 pour l’édition originale en anglais et 1995 et 2003 pour des rééditions en format de poche en français)

 

Commentaire de Stephen King en guise de résumé de quatrième de couverture : Un des meilleurs thrillers de ces cinq dernières années. Nuit d’été fait partie de ces romans rares qu’il faut absolument lire. Un été ensorcelé dans l’Illinois des années 60, l’affrontement d’une bande de collégiens et d’une puissance monstrueuse, une histoire terrifiante au-delà de tout… Après Hypérion et La chute d’Hypérion, je suis subjugué par le talent de Dan Simmons.

Commentaire de lecture : Wow! C’est exactement le genre de livre d’épouvante que je cherchais depuis longtemps, que j’aurais dévoré plusieurs fois si j’étais tombé dessus dans mon adolescence. J’ai profité des récentes journées ensoleillées pour lire sur ma galerie ce roman que je n’oublierai pas de sitôt.

Une intrigue qui peut rappeler ÇA (de Stephen King), au départ, mais qui s’en éloigne assez pour devenir originale. Un lecteur qui ne rechercherait que de l’action à tout casser serait ennuyé par ce roman. Mais moi, c’est exactement le rythme que je voulais. L’auteur prend bien le temps d’installer l’ambiance de l’été, les lieux, de montrer la réalité des jeunes personnages avant de leur faire naître l’horreur et nous plonger dans des scènes efficaces et qui donnent le frisson, je dois l’avouer. 

Ce sont des personnages comme cette bande d’amis que j’aime voir dans les histoires. 11 ans, ils viennent de terminer l’école, l’été est prometteur, la vie semble devant eux… mais quelque chose de surnaturel caresse d’autres plans pour eux…

Les lieux sont bien dépeints, vivants : un petit village, Elm Haven, sympathique, campagnard au centre duquel l’école, Old School Central, se dresse, lourde de secrets, projetant son ombre sur les maisons environnantes.

Le style de Dan Simmons (et la traduction dans ce cas-ci) coule tout en prenant bien le temps de décrire comme un peintre, avec juste assez de détails pour embraser l’imagination du lecteur. Je me disais, à de nombreuses reprises pendant ma lecture : lui, il sait écrire!

Je vous le recommande sans hésitation. Et lisez-le pendant l’été…

 

Publicités
 
3 Commentaires

Publié par le juillet 2, 2012 dans Uncategorized

 

3 réponses à “Nuit d’été

  1. Pierre-Luc Lafrance

    juillet 2, 2012 at 12:59

    Un des meilleurs romans fantastiques que j’ai lu. Je viens de me taper la « suite » Les chiens de l’hiver qui se passe 40 ans plus tard et qui met en vedette Dale en écrivain, prof d’université dépressif qui revient dans la ville de son enfance lors d’un congé sabbatique. Il revient même dans la vieille ferme de Duane et son père. Le style coule toujours aussi bien. Les personnages sont prenants et il y a quelque chose dans le rythme des souvenirs qui me rappelle une vague qui va et qui vient. Par contre, j’ai senti que le roman était plus construit, plus intellectuel. À la fois une suite à Nuit d’été et un hommage à Henry James. Malgré tout une belle lecture, mais pas ce à quoi je m’attendais.

     
  2. Pierre H Charron

    juillet 2, 2012 at 3:05

    Content que ma suggestion t’es plu à ce point. Moi aussi, c’est un de mes livres cultes dans ce genre. J’aime les histoire d’ados en groupe qui affrontent des peurs ( CA, Le corps). Et là que Pierre-Luc trouvent que c’est un de ses meilleurs romans fantastiques……On a pas une lubie, ce roman est VRAIMENT un must si on aime le genre!
    Je voulais lire la suite..mais là je me dis que ca fait tellement longtemps que j’ai lu Nuit d’été que je pense que je vais …le relire !!!!

     
  3. aveugle

    juillet 2, 2012 at 3:41

    Pierre-Luc : Content que tu aies aimé toi aussi! Il ne me reste plus qu’à lire cette suite!
    Pierre H. : Non, ce n’est pas une lubie! C’est qu’il y a un petit quelque chose dans ce livre qui manque à plein d’autres dans le genre. Une âme, une personnalité, il y a tout un univers qui se déploie et qui semble exister. La bande d’amis m’a aussi fait penser à celle dans le film SUPER 8. Bonne re-lecture! Profites-en, c’est l’été! 🙂

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :